Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mission contre l'ÉI: Le NPD demande le retrait des troupes «dès que possible»

OTTAWA - Le Nouveau Parti démocratique (NPD) veut rapatrier «dès que possible» les militaires qui prennent part à la mission contre le groupe armé État islamique (ÉI).L'opposition officielle en fait la demande jeudi dans les amendements mis de l'avant pendant le débat officiel sur la motion de prolongement et d'expansion de la mission présentée mardi par le gouvernement.La démarche a évidemment peu de chances de réussite, puisque les conservateurs détiennent une majorité en Chambre et que les ténors du gouvernement ont clairement témoigné de leur volonté d'aller de l'avant avec le prolongement et l'expansion de la mission.Le ministre des Affaires étrangères Rob Nicholson et son homologue à la Défense Jason Kenney ont de nouveau plaidé, pendant la discussion de jeudi, que le Canada ne pouvait se dérober à sa responsabilité de confronter la menace que représente l'ÉI.Le NPD, qui s'oppose à la motion qui prévoit des frappes aériennes en Syrie, réclame également dans ses amendements d'augmenter l'aide humanitaire dans les régions où le conflit a des impacts immédiats.Le Parti libéral, qui est aussi contre la motion, ne présentera pas d'amendements, a signalé Kate Purchase, une porte-parole de la formation politique.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.