Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les boissons «diète» font reculer les ventes de boissons gazeuses aux États-Unis

NEW YORK, États-Unis - Pour la dixième année consécutive, les Américains ont acheté moins de boissons gazeuses en 2014, particulièrement moins de boissons diètes.Un rapport annuel produit par la firme de surveillance de l'industrie Beverage Digest révèle que le volume total de boissons pétillantes a baissé de 0,9 pour cent par rapport à l'année précédente, un déclin modéré par rapport à celui de trois pour cent en 2013.Le recul de la consommation des breuvages «diète» a permis à Pepsi de reprendre à Coke Diète le numéro deux. Bien que les Américains aient acheté moins de Pepsi, Coke Diète a subi un recul encore plus marqué. Coke Diète avait volé à Pepsi la seconde place en 2010. Mais Coke demeure de loin le plus populaire aux États-Unis, avec des ventes qui atteignent presque le double de celles de Pepsi.John Sicher, de Beverage Digest, attribue le déclin des ventes en 2014 à la croissance continue des boissons énergisantes. Il note également que Coca-Cola, Pepsi et le groupe Dr Pepper Snapple ont amélioré le marketing de leur marques de boissons gazeuses.Le volume de boissons gazeuses aux États-Unis est en baisse depuis 2004, en raison d'inquiétudes sur les liens entre leur concentration élevée de sucre et les problèmes d'obésité et à cause d'une plus grande quantité d'options au rayon des boissons.Plus récemment, des chefs de l'industrie ont attribué l'accélération du déclin des produits «diète» aux craintes relatives aux effets de l'aspartame et autres sucres artificiels sur la santé. L'association américaine des breuvages, qui représente notamment Pepsi et Coke, tente de corriger cette tendance en finançant des études démontrant les bienfaits des boissons «diète».Malgré la baisse constante de la popularité des boissons gazeuses, l'industrie des breuvages en général a connu une croissance de 1,7 pour cent aux États-Unis, selon le Beverage Digest, grâce à une augmentation des ventes d'eau embouteillée.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.