DIVERTISSEMENT
26/03/2015 02:04 EDT | Actualisé 26/05/2015 05:12 EDT

La Tunisie assure que le tournage de «Star Wars» n'est pas menacé par l'ÉI

Tozeur, Tozeur, Tunisia, North Africa, Africa
Frans Lemmens via Getty Images
Tozeur, Tozeur, Tunisia, North Africa, Africa

C'est en recevant de nombreux messages d'amis inquiets à l'étranger que le président du fan club de Star Wars ( (La guerre des étoiles), en Tunisie, a appris que les lieux de tournage de son film adoré étaient la cible de militants... du moins selon des reportages exagérés dans la presse étrangère.

Dans un pays qui se remet tout juste d'une attaque terroriste ayant tué 21 personnes, la semaine dernière, un reportage erroné de CNN indiquant que les lieux de tournage serviraient de base aux membres du groupe armé États islamique provenant de Libye s'est propagé à la vitesse de l'éclair.

Le reportage laissait entendre que les lieux de tournage étaient devenus vulnérables après de récentes arrestations liées à la découverte de caches d'armes près de la ville de Tataouine, dont le nom a inspiré celui de la planète mère de Luke Skywalker.Les autorités tunisiennes ont cependant affirmé avec insistance, jeudi, qu'il n'y avait aucune inquiétude à avoir et que l'information était «fausse et sans fondement».

Le colonel Mokhtar Hammami, de la Garde nationale, a précisé à l'Associated Press qu'il avait 1500 hommes, des unités canines et des experts en explosifs qui patrouillaient la région.Selon lui, tout est normal et il a même observé un grand nombre de touristes étrangers et tunisiens.L'histoire s'est malgré tout propagée, devenant l'un des sujets les plus mentionnés sur Twitter, bien que le tournage de «Star Wars» se déroule loin à l'ouest de Tataouine, à l'autre bout du pays, près de Tozeur.

«L'information est complètement folle, chaque média en rajoutait encore plus», a déclaré Abderrahman Amer, un fan de Star Wars,«Nous devons rassurer nos amis et les fans à l'étranger, leur dire que tout va bien, que les sites sont protégés. Il y a même eu un festival de musique électronique à cet endroit il y a quelques semaines», a-t-il ajouté. «Il y a un monde de différence entre une base du groupe État islamique et un festival de musique.»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Films de la semaine - 20 mars 2015