NOUVELLES
26/03/2015 10:00 EDT | Actualisé 26/03/2015 10:01 EDT

Budget de l'Alberta 2015: Le gouvernement augmente impôt, taxes, tarifs et frais pour réduire le déficit

CP

Tentant de s'extirper des difficultés découlant de la chute des prix du pétrole, le gouvernement de l'Alberta a déposé jeudi un budget déficitaire qui ne s'attaque pas beaucoup aux dépenses mais qui vient chercher près de 1,5 milliard $ dans les poches des contribuables en taxes, impôts, tarifs et frais supplémentaires.

Les dépenses totales du gouvernement devraient atteindre 48,4 milliards $ en 2015-2016, pour des recettes de 43,4 milliards $, une opération qui se solde par un déficit de 5 milliards $ _ le plus important de toute l'histoire de l'Alberta. Mais ce déficit sera comblé en grande partie par le "fonds de prévoyance" de 6,5 milliards $ de la province.

Le gouvernement a revu son système fiscal de manière à ce que les plus riches déboursent davantage. Le taux d'imposition unique de 10 pour cent sur le revenu des particuliers est remplacé par un système

à trois paliers d'imposition _ 0 $, 100 000 $, 250 000 $. Cette nouvelle mesure fiscale devrait toucher 330 000 travailleurs. De plus, les Albertains qui gagnent plus de 50 000 $ par année devront payer à compter du mois de juillet une "taxe santé", modulée selon le revenu, et plafonnée à 1000 $ par année. L'employeur ne contribuera pas à cette nouvelle contribution sociale.

"Ç'a été l'un des budgets les plus difficiles à développer en plusieurs années et a exigé de prendre des décisions difficiles", a déclaré le ministre des Finances, Robin Campbell, avant de présenter le budget au Parlement jeudi.

"Nous allons nous passer du pétrole."

Le premier ministre, Jim Prentice, a affirmé que ce nouveau budget était nécessaire pour compenser pour les milliards perdus dans les revenus du pétrole et pour protéger les dépenses quotidiennes de l'État des fluctuations des prix du pétrole.

M. Prentice a aussi fait valoir qu'il avait besoin d'un mandat pour mettre le budget en application, et il devrait déclencher des élections sous peu. Toutefois, un avocat d'Edmonton a annoncé jeudi qu'il cherchait à obtenir une ordonnance de la cour pour empêcher le premier ministre de déclencher des élections hâtives, plaidant qu'il s'attendait à ce que le gouvernement respecte la loi.

Hausses diverses

Côté bonnes nouvelles, les familles gagnant moins de 41 220 $ par année seront admissibles à un supplément de revenu pour chaque enfant à charge, jusqu'à un maximum de 2750 $ par année. Selon le gouvernement, environ 75 000 familles pourront en bénéficier.

Par ailleurs, une myriade de tarifs et frais divers seront haussés, allant des loyers de terrains de camping aux certificats de mariage. Les contraventions pour infractions au code de la route augmenteront en moyenne de 35 pour cent.

Les automobilistes devront payer quatre cents de plus le litre à la pompe à compter de vendredi. Le gouvernement plaide que la taxe sur l'essence n'a pas augmenté depuis 1991, et demeure la plus basse de tout le pays. De leur côté, les fumeurs devront payer 5 $ de plus pour une cartouche de cigarettes, qui passe à 45 $. La bouteille de vin coûtera 16 cents de plus, et la caisse de 12 bières augmentera de 90 cents.

Selon le gouvernement, la famille moyenne en Alberta _ composée de deux parents faisant un salaire annuel combiné de 120 000 $ et deux enfants _ paiera environ 290 $ de plus en impôts cette année, et 480 $ de plus en 2016.

L'impôt des entreprises demeure toutefois inchangé à dix pour cent, le plus bas au Canada. Le ministre Campbell considère qu'il est important de garder ces taux bas pour empêcher de fragiliser davantage l'économie de la province.

Le gouvernement progressiste-conservateur du premier ministre Jim Prentice ne met pas non plus en place une taxe de vente ni sur la masse salariale - des ponctions fiscales qui n'existent toujours pas en Alberta.

Pour réduire un peu ses dépenses, le gouvernement prévoit par ailleurs éliminer 2016 emplois à temps complet dans la fonction publique. La plupart de ces postes sont déjà vacants et ne seront donc pas comblés, mais on prévoit quand même environ 370 mises à pied.

Le budget de dépenses de certains ministères a baissé, alors que ceux de certains autres n'ont pas changé. L'éducation et les services sociaux recevront une enveloppe légèrement plus élevée.

Les redevances sur le bitume et le pétrole conventionnel, deux des plus importantes sources de revenus pour l'Alberta, rapporteront deux milliards $, soit plus de cinq milliards $ de moins que ce qui était projeté avant la chute du prix du baril de pétrole 107 $ US l'été dernier aux quelque 45 $ US actuellement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Winners and Losers of the Alberta Budget