NOUVELLES
25/03/2015 12:02 EDT | Actualisé 25/05/2015 01:12 EDT

Les rebelles syriens prennent une ville près de la frontière jordanienne

BEYROUTH - Les rebelles syriens se sont emparés mercredi d'une ville ancienne près de la frontière avec la Jordanie, chassant les forces du régime et les milices qui leur sont alliées d'un fief gouvernemental après quatre jours de combats violents.Le gouvernement syrien n'a pas immédiatement réagi à la chute de Busra Sham, une ville du sud de la Syrie qui est inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco en raison de sa citadelle historique, de ses ruines et de son amphithéâtre romain bien préservé.Elle était jadis la capitale de la province romaine d'Arabia et les caravanes qui faisaient route vers La Mecque s'y arrêtaient, affirme l'Unesco.Busra Sham était entre les mains des forces gouvernementales depuis le début du conflit, il y a quatre ans, et était vue comme un bastion du régime dans la province de Daraa.La capture de la ville représente un gain stratégique en raison de sa position géographique. Busra Sham est perchée sur des hauteurs à 10 kilomètres de la frontière avec la Jordanie, surplombant les plaines qui s'étirent depuis la périphérie méridionale de Damas.Un militant sur place affirme que quelque 10 000 rebelles représentant différents groupes ont attaqué la ville. L'offensive lancée sur trois fronts samedi s'est terminée à l'aube mercredi.Une vidéo amateure mise en ligne montre les rebelles déambulant dans l'ancienne citadelle ou prenant du soleil sur la scène de pierre de l'amphithéâtre. D'autres combattants tirent en l'air près des colonnes de l'amphithéâtre, pour célébrer leur victoire.Il ajoute que les forces du régime se terraient dans la citadelle au cours des dernières heures. Il assure que ni la citadelle, ni l'amphithéâtre n'ont subi de dommages importants. Le plus important hôtel de la ville et des souks historiques situés à proximité ont toutefois été détruits.La chute de la ville est confirmée par l'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, et par les Comités locaux de coordination.Les rebelles ont aussi réalisé mercredi des gains dans le nord du pays, près de la ville d'Idlib, la capitale de la province du même nom.