NOUVELLES
25/03/2015 14:46 EDT | Actualisé 25/05/2015 01:12 EDT

Il est trop tôt pour savoir si la fusion Heinz-Kraft aura un impact au Canada

TORONTO - La fusion entre H.J. Heinz Co. et Kraft Foods devrait générer des économies de coûts d'environ 1,5 milliard $ US, mais les sociétés estiment qu'il est trop tôt pour dire si elle entraînera la fermeture d'activités au Canada.Selon le vice-président principal des affaires corporatives et gouvernementales de Heinz, Michael Mullen, l'ensemble des activités des entreprises seront étudiées dans les mois à venir. Pour l'instant, tout se déroule comme d'habitude, a-t-il précisé, mercredi, lors d'une conférence téléphonique à la suite de l'annonce de la transaction.Les économies de coûts sont attendues pour la fin de 2017.La fusion des deux géants alimentaires américains va créer une nouvelle société portant le nom de Kraft Heinz, qui détiendra plusieurs marques comme Heinz, Kraft, Oscar Mayer et Philadelphia. Son chiffre d'affaires annuel sera d'environ 28 milliards $ US.Kraft compte trois centres de distribution et deux installations de production et de transformation au Canada, selon une récente déclaration à la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Son effectif canadien serait de 2000 employés.Les activités canadiennes de Heinz se trouvent quant à elles à Toronto et à St. Mary's, en Ontario. Heinz a aussi un petit bureau à Leamington, dans la même province.3G Capital, qui est copropriétaire de Heinz avec Berkshire Hathaway, a la réputation de réduire la taille des actifs des sociétés qu'elle achète dans le but de stimuler les bénéfices.Après avoir été rachetée par 3G et Berkshire en 2013, Heinz a annoncé son intention de fermer un certain nombre d'installations, dont une à Leamington qui était exploitée depuis plus d'un siècle.Environ 740 travailleurs permanents à temps plein devaient alors être mis à pied. Highbury Canco a par la suite accepté de racheter l'usine, sauvant au moins 250 emplois.3G Capital détient aussi 51 pour cent de Restaurant Brands International (TSX:QSR), qui regroupe depuis l'an dernier le géant américain de la restauration rapide Burger King et la chaîne canadienne de cafés Tim Hortons.Cette fusion a entraîné la mise à pied d'environ 350 employés de Tim Hortons.