NOUVELLES
25/03/2015 01:42 EDT | Actualisé 25/03/2015 01:43 EDT

La GRC arrête un homme soupçonné d'avoir planifié un acte terroriste

ME659 via Flickr

Un homme soupçonné d'avoir l'intention de perpétrer un attentat terroriste a été arrêté par des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), a-t-on appris mercredi.

Amir Raisolsadat, qui faisait l'objet d'une ordonnance du tribunal de ne pas troubler l'ordre public, a été remis en liberté sous conditions. Il sera appelé à comparaître au tribunal le 20 avril.

La GRC n'a pas voulu donner plus de détails sur l'homme, dont son lieu d'origine, pour ne pas nuire à l'enquête criminelle.

Une station radiophonique de Toronto a révélé qu'il aurait été arrêté à l'Île-du-Prince-Édouard, ce que la GRC de la province a refusé de confirmer, renvoyant toutes les demandes d'entrevues au quartier général d'Ottawa.

La Division nationale de la GRC a publié un communiqué pour annoncer l'arrestation, mais elle n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes.

La police fédérale a en outre mentionné qu'elle était autorisée à réclamer un engagement de ne pas troubler l'ordre public en vertu du Code criminel si elle soupçonne un individu de préparer un acte terroriste.

Elle avait d'ailleurs demandé aux tribunaux une telle ordonnance préventive concernant le Montréalais Merouane Ghalmi, qui a été appelé à comparaître devant un juge de la Cour du Québec en février. La GRC craignait que M. Ghalmi ne commette un attentat terroriste. Les détails de l'affaire ne sont pas connus puisque le contenu de la déclaration sous serment a été placé sous scellé.

M. Ghalmi n'a pas encore été accusé formellement. Les procédures judiciaires ont été reportées parce que ses avocats voulaient prendre le temps d'examiner les preuves.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 criminels les plus recherchés au Québec