NOUVELLES
24/03/2015 03:09 EDT | Actualisé 24/03/2015 03:10 EDT

Chaque année, le printemps raccourcit d'environ 30 secondes : voici pourquoi

Ron Bambridge via Getty Images
Low angle view of yellow daffodils against sunny blue sky

Vous ne l'avez surement jamais remarqué, mais le printemps est plus court d'environ 30 secondes par année.

Rassurez-vous, toutefois : ce n'est pas un des effets de la pollution et du réchauffement climatique. Cette modification de la durée des saisons est naturelle, rapporte The Guardian.

Le raccourcissement du printemps s'explique par le fait que l'axe de la Terre vacille lorsque celle-ci tourne autour du soleil, un mouvement qu'on appelle la précession. Pensez au mouvement d'une toupie qui, encore en rotation, penche vers le sol.

LiveScience explique en détail la science derrière le phénomène observé dans une vidéo.

Comme vous vous en doutez, ce raccourcissement moyen de 30 secondes par année est difficile à percevoir, même sur la durée d'une vie entière. Sur 80 ans, la différence serait d'une quarantaine de minutes.

Le printemps ne va pas raccourcir jusqu'à ne plus exister. Comme l'explique Gizmodo, il s'agit d'un changement cyclique sur une période d'environ 26 000 ans. Lorsque le printemps atteindra sa durée minimale, autour de l'an 6430, il recommencera d'année en année à s'allonger par la suite.

Utilisant des données de LiveScience, The Guardian a créé ce petit tableau pour montrer la durée des saisons en ce moment et en l'an 3000.

Bonne nouvelle pour ceux qui seront encore en vie dans 985 ans : l'hiver durera un quart de journée de moins, tandis que l'été aura gagné la différence!

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

5 expositions à voir ce printemps à Montréal