DIVERTISSEMENT
24/03/2015 02:25 EDT | Actualisé 24/03/2015 03:50 EDT

«Un chef à l'oreille»: nouvelle émission pour Ricardo à Radio-Canada

Courtoisie Radio-Canada

Déjà à l’antenne de Radio-Canada tous les matins de semaine avec l’émission qui porte son nom, Ricardo sera à la barre d’un tout nouveau rendez-vous hebdomadaire l’automne prochain, en soirée, à heure de grande écoute.

D’après une idée originale de Justin Scroogie, développée avec Ricardo, le concept d’Un chef à l’oreille rebrassera un peu les ingrédients habituels d’une compétition culinaire. Chaque semaine, deux équipes, formées d’un chef expérimenté et réputé et d’un cuistot novice, se mesureront l’une à l’autre. Par «novice», on entend gens qui ne savent pas spécialement cuisiner, mais qui sont curieux, aiment manger, ont le goût de la bonne chère et veulent apprendre les rudiments de l’art de la table. Pères célibataires fraîchement divorcés, personnes âgées qui souhaitent se perfectionner ou encore étudiantes universitaires consommatrices de prêt-à-manger, entres autres, sont les bienvenus; on recherche toutes sortes de profils. Les modalités d’inscription seront connues sous peu.

Privés de sens

Nos deux clans devront, à chaque édition, réaliser un menu trois services, dans un studio divisé en deux îlots isolés. Jusque-là, c’est du déjà-vu, pensez-vous. Or, Un chef à l’oreille impose un degré de difficulté supplémentaire: les chefs de métier ne seront pas présents en cuisine avec leur protégé. Ils observeront plutôt leurs faits et gestes à distance et leur prodigueront ordres et conseils à travers micro et oreillette. Les apprentis, eux, ne verront pas du tout leur mentor et ne pourront se fier à leur regard approbateur ou désapprobateur pour avancer, mais seulement à leurs paroles.

Ne pouvant ni toucher, ni goûter, ni sentir, mais seulement voir par le biais d’un écran, nos maîtres devront communiquer clairement leurs attentes et faire preuve de patience afin de bien guider leur poulain. Par contre, ils pourront s’impliquer à la dernière étape du jeu, pour le dernier service, en rejoignant leur coéquipier, pour lui donner un coup de pouce concret et lui assurer une place dans la suite du concours, qui s’étalera sur 14 épisodes. Pendant ce temps, Ricardo commentera l’action pour le bénéfice du public, à la façon d’un commentateur au hockey. «Toujours d’un angle éducatif et positif», a spécifié le principal intéressé.

À la fin de l’heure, les participants seront évalués sur le goût et l’apparence de leurs assiettes, leur esprit d’équipe et leur attitude. Le jury sera composé de Ricardo et de personnalités invitées différentes à chaque édition.

Au total, 12 duos se frotteront à l’aventure d’Un chef à l’oreille, qui évoluera à la façon d’un tournoi, avec positions, demi-finales et finale. Alors que les cuisiniers établis – des visages connus et appréciés du public, qui ont autant le sens de la fourchette que du showbiz, a laissé planer Ricardo - se «battront» uniquement pour l’honneur, les juniors, eux, courront la chance de remporter des prix intéressants, qu’on divulguera plus tard.

«C’est une compétition où jamais l’estime de soi ne sera remise en cause», a précisé Ricardo en point de presse téléphonique, mardi.

«On veut faire en sorte que les novices, qui ne sont peut-être pas les meilleurs en cuisine, mais qui ont envie de se dépasser, aient appris quelque chose à la fin de l’émission, et que les téléspectateurs puissent se mettre à leur place», a ajouté celui qui énumère le transfert de connaissances et le dépassement de soi parmi les valeurs les plus chères à ses yeux.

Version anglaise

La case-horaire exacte d’Un chef à l’oreille n’a pas encore été déterminée. Un chef à l’oreille est une production de Nancy Charest et la boîte 350 degrés. Ricardo et sa conjointe, Brigitte Coutu, ainsi que Denis Chamberland, sont producteurs exécutifs. Ricardo est déjà à boucler des ententes, présentement, pour exporter la formule d’Un chef à l’oreille à l’extérieur du Québec. Une version baptisée Chief in your hear, a déjà été confirmée au Canada anglais, mais Ricardo n’en sera pas l’animateur, faute de temps.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

5 séries québécoises à surveiller