BIEN-ÊTRE
23/03/2015 09:45 EDT | Actualisé 23/03/2015 09:45 EDT

Montréal Bar & Bouffe : des restos-bars dévoilent leurs meilleurs combos

courtoisie

La température se réchauffe, la neige disparaît peu à peu et les terrasses seront bientôt remplies de citadins au cœur léger qui siroteront vin et houblon en picorant nachos et noix. L’organisation du nouveau festival Montréal Bar & Bouffe n’aurait pu choisir meilleur moment pour tenir la première édition de son événement biannuel, qui réjouira les gorges assoiffées et les amateurs de tapas et bouchées.

Montréal Bar et Bouffe, c’est le point de rencontre de quelques-uns des restaurants-bars incontournables de la métropole. Du 26 mars au 4 avril, en se procurant un passeport ou en achetant des billets uniques sur place (à 19$) ou à l’avance (à 15$), dans les commerces participants, on profitera de combos destinés à mettre en valeur une gastronomie de plus en plus en vogue, celle qui ne se décline pas en repas complets, mais qui rassasie quand même, à coups de petites portions.

Le passeport «1 bar» (15$) donne droit à un accord boisson + plat, tandis que le passeport «5, 10 ou 15 bars» (à 65$, 125$ ou 180$) octroie 5, 10 ou 15 accords boisson + plat. Notez qu’en préconisant la formule du passeport «5, 10 ou 15 bars», vous économisez de 10$ à 45$. Tous les combos élaborés sont, en temps normal, d’une valeur d’environ 22$.

Chaque restaurant aura prédéterminé trois jumelages à présenter aux clients, selon sa spécialité, qui peut aller du burger aux huitres fraîches. Au total, les épicuriens qui testeront toutes les tables en vedette se délecteront ainsi d’une soixantaine de duos, et goûteront de ce fait une multitude de bières, de cocktails et d’assiettes de tous les genres.

Vingtaine d’adresses

Une vingtaine d’adresses, aux quatre coins les plus prisés de Montréal, dont la Drinkerie Sainte-Cunégonde, Mimi la nuit, la Brasserie Rachel Rachel, la Taverne Normand, la Taverne Saint-Sacrement, le Lorbeer, Barraca Rhumerie & Tapas, Notkins, Grenade, Shinji Bar et Quai no 4, font partie du circuit de Montréal Bar & Bouffe.

«Le concept, c’est de réunir des établissements qui ont cette particularité d’avoir une ambiance de bar et de servir de la nourriture, indique Pascale Albert, propriétaire du Barraca Rhumerie & Tapas et fondatrice de Montréal Bar & Bouffe. C’est assez tendance maintenant, plusieurs ont ouvert dans les dernières années.»

«On souhaite faire découvrir de nouveaux endroits aux gens, continue Pascale Albert. Et on voulait se démarquer, parce que les gens ne viennent pas nous voir nécessairement parce qu’ils veulent manger. Ils peuvent seulement prendre une bière, aussi, mais ils ont accès à de la nourriture.»

Pour Pascale Albert, la mise sur pied d’un festival comme Montréal Bar & Bouffe s’imposait, compte tenu des habitudes volatiles et pas nécessairement constantes des consommateurs de restaurants-bars.

«Moi, je pense que ce que les gens préfèrent, maintenant, c’est de se faire à manger chez eux et sortir après pour prendre un verre, ou alors aller dans un endroit où il y a une ambiance de bar, grignoter, et ensuite aller au restaurant. C’est rare, aujourd’hui, qu’on va dans un bar où on ne peut pas grignoter!»

Après sa mouture printanière, qui donnera un avant-goût des saveurs de l’été, Montréal Bar & Bouffe se déploiera également à l’automne, dans les environs du mois de novembre, afin d’offrir un aperçu des menus qui agrémenteront l’hiver.

Pour en savoir plus sur Montréal Bar & Bouffe, consultez le site web officiel du festival

INOLTRE SU HUFFPOST

Montréal Bar & Bouffe 2015: les menus