NOUVELLES
23/03/2015 12:31 EDT

Amir Khadir s'entend à l'amiable et évite un procès pour atteinte à la réputation (VIDÉO)

Le député de Québec solidaire Amir Khadir n'aura pas à subir de procès pour atteinte à la réputation en raison des propos qu'il a tenus en 2012 à l'endroit de Russell Williams, président de Rx&D, un groupe de lobbyistes représentant des pharmaceutiques faisant de la recherche.

Une entente à l'amiable, dont les termes demeurent confidentiels, a été approuvée lundi matin par le tribunal. L'avocat de Rx&D, Mark Bantey, a refusé de dire si une somme d'argent sera versée à l'entreprise.

Amir Khadir a cependant présenté une lettre d'excuses dimanche à Rx&D et à M. Williams, dans laquelle il revient sur les propos prononcés à l'occasion d'un point de presse tenu à l'Assemblée nationale le 12 juin 2012.

Le député de Mercier avait alors déposé un projet de loi visant à réduire les coûts d'approvisionnement en médicaments au Québec. Il avait dénoncé une « intention illégale, frauduleuse » de M. Williams, parce qu'il avait écrit au gouvernement ontarien en 2010 pour qu'il « garde secrète » une entente conclue quatre ans plus tôt sur le prix des médicaments .

« Ces propos étaient déplacés et inappropriés, car c'était une erreur de parler d'intention illégale, frauduleuse, et de remettre votre honnêteté en question », peut-on lire dans la lettre d'excuses. « Il est erroné de dire que Rx&D ou vous avez personnellement participé aux négociations des ententes secrètes conclues entre le gouvernement de l'Ontario et les compagnies pharmaceutiques membres de Rx&D. »

Russell Williams a été député libéral de Nelligan de 1989 à 2004, et secrétaire parlementaire du ministre de la Santé du Québec, Philippe Couillard, en 2004.

Amir Khadir ajoute d'ailleurs dans sa lettre d'excuses qu'il n'a jamais voulu insinuer que M. Williams a agi dans l'illégalité en se joignant à Rx&D après avoir agi comme adjoint parlementaire du ministre de la Santé.

Il soutient en outre que les récriminations de Québec solidaire dans ce dossier visaient l'industrie pharmaceutique, et non pas directement M. Williams ou Rx&D.

« Alors je vous demande de m'excuser si le choix des mots et la dynamique spontanée du point de presse ou des erreurs ont pu laisser croire que, dans mes propos, je vous accusais personnellement. Je ne répéterai pas ce genre de propos envers votre personne ou envers Rx&D. »

Dans un communiqué publié par Québec solidaire, Amir Khadir assure néanmoins que les Québécois et Québécoises « pourront continuer de compter sur [lui] pour surveiller et critiquer vigoureusement les entreprises et les lobbys dont les pratiques nuisent aux intérêts des citoyens et citoyennes ».

Québec solidaire continue d'ailleurs de vilipender l'industrie pharmaceutique, qui « prive le Québec d'importants rabais sur les prix des médicaments » en « cachant » des ententes conclues à ce sujet avec d'autres provinces.

« Cette pratique de l'industrie coûte chaque année 1,5 million de dollars en trop aux contribuables québécois », poursuit le parti.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Photo Gallery
Les procès les plus ridicules de l'histoire
See Gallery