DIVERTISSEMENT
21/03/2015 05:24 EDT | Actualisé 21/03/2015 05:26 EDT

Fin de «SNL Québec»: Léane Labrèche-Dor compréhensive

Maxime Coté

Léane Labrèche-Dor accepte bien la décision de Télé-Québec, qui a choisi de ne pas ramener SNL Québec à son antenne l’automne prochain. Rencontrée il y a quelques jours, la comédienne «maison» de l’émission à sketchs s’est dite un brin déçue, mais compréhensive.

«C’est la vie, déclare-t-elle avec philosophie. Les producteurs (Fair-Play) sont optimistes ; on parle déjà que d’autres diffuseurs pourraient être intéressés à reprendre SNL Québec. Personnellement, j’aimais beaucoup Télé-Québec, parce que c’est l’une des chaînes qui prend des risques, mais l’argent est toujours un problème.»

«Mais tout le monde comprend, spécifie Léane. Moi, ce dont j’ai le plus peur, c’est de m’ennuyer de mes amis! Parce qu’on a créé des liens, on est une belle gang…»

La joyeuse bande de comédiens de SNL Québec, constituée, en plus de Léane, de Virginie Fortin, Katherine Levac, Pier-Luc Funk, Mathieu Quesnel et Phil Roy, et des faux lecteurs de nouvelles Mickaël Gouin et Guillaume Girard, effectuera son dernier tour de piste ce soir, à 21h, avec Guylaine Tremblay comme invitée. Sans connaître personnellement l’actrice-vedette d’Unité 9, Léane Labrèche-Dor se souvient de l’avoir croisée, lorsqu’elle était enfant, sur le plateau de La petite vie, où son père, Marc Labrèche, jouait entre autres avec elle.

En chanson, Dumas sera le dernier artiste à se faire valoir sur le plateau de SNL Québec, samedi.

Finir en beauté

Depuis l’automne dernier, le rendez-vous SNL Québec était donné aux téléspectateurs un samedi par mois. Normand Brathwaite, Antoine Bertrand, Patrick Huard, Guy A. Lepage, Véronic DiCaire, Charles Lafortune et Guylaine Tremblay - en plus de Louis-José Houde et Stéphane Rousseau, qui avaient été les premiers à se joindre à cette adaptation québécoise de Saturday Night Live, l’hiver dernier - ont été les privilégiés qui ont pu goûter à cette expérience bien particulière en tant qu’invités spéciaux.

Évidemment, plusieurs autres personnalités pourraient encore se prêter au jeu, et les jeunes acteurs, ainsi que le groupe d’auteurs, auraient encore bien des zones à explorer et du matériel à exploiter si la formule est renouvelée ailleurs qu’à Télé-Québec.

«On est allés au bout de ce qu’on pouvait faire, mais c’est sûr que c’est un concept qui aurait pu grandir d’année en année, estime Léane Labrèche-Dor. Aux États-Unis, c’est au fil du temps que c’est devenu quelque chose de vraiment super. On commençait à prendre une erre d’aller, mais on va avoir du fun jusqu’au bout. C’est tout ce qu’on peut faire! Et on se dit que, tant qu’à finir, finissons en beauté!»

50 Shades! La parodie musicale

À compter de la mi-avril, Léane Labrèche-Dor montera sur les planches du Théâtre d’Aujourd’hui, dans la pièce J’accuse, d’Annick Lefebvre, dans une mise en scène de Sylvain Bélanger, auprès d’autres actrices de grand talent, dont Ève Landry, Debbie Lynch-White, Catherine Trudeau et Alice Pascual.

Et elle plongera sous peu dans une autre aventure humoristique, un peu plus grivoise celle-là, en participant à 50 Shades! La parodie musicale, un spectacle qui se moque à grands traits du phénomène 50 Shades of Grey, mais aussi des comédies musicales en général (cliquez ici pour en savoir plus). La production fait un tabac aux États-Unis depuis 2013 et le producteur Didier Morissonneau en a acquis les droits pour la monter au Québec, au Théâtre St-Denis, du 12 au 15 août. Ici, Martin Larocque et Albane Chateau interprèteront les mythiques Christian Grey et Anastasia Steele. Léane, elle, incarnera Kate, la meilleure amie d’Anastasia.

«Je n’ai pas lu les livres, mais j’en ai beaucoup entendu parler, évidemment, ricane Léane, en faisant référence à la franchise 50 Shades of Grey. C’est un peu incontournable… Quand j’ai été approchée pour jouer dans la pièce, j’ai été voir ce que ç’avait été à New York, et c’est le genre de trucs que j’aime regarder, mettons! (rires) Tu ne peux pas être plus dans mon créneau! Des chansons de Walt Disney avec des paroles qui ne se peuvent pas, moi, je trouve ça tellement drôle! (rires)»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La fin de «SNL Québec»