POLITIQUE
20/03/2015 11:26 EDT | Actualisé 20/03/2015 11:53 EDT

PKP avait raison «sur le fond», croit Maka Kotto

QUÉBEC - Malgré ses excuses publiques, Pierre Karl Péladeau avait raison «sur le fond» dans ses propos sur l'immigration, estime le député péquiste Maka Kotto.

«Dans la mesure où son propos, et on est dans la sémantique, dérangeait énormément, je pense qu'il a bien fait de clore ce débat sémantique. Mais, sur le fond, je persiste à l'effet que le débat doit se faire», a dit vendredi matin le député de Bourget qui appuie officiellement PKP dans sa course à la chefferie.

Maka Kotto a maintenu que le système d'immigration canadien est «taillé sur mesure pour isoler les francophones du Québec». Le système canadien d'immigration est un «obstacle» à l'intégration des immigrants au mouvement souverainiste, estime-t-il.

Il a évoqué son propre parcours lors de son arrivée au Québec il y a une vingtaine d'années. «Ce que [l'immigrant] croise tout au long de son parcours, c'est la symbolique canadienne», dit Maka Kotto.

«Nous ne contrôlons pas notre immigration, notre politique d'immigration, a-t-il ajouté. Le Québec joue un rôle mineur dans le processus d'immigration et d'intégration.»

Mercredi, lors d'un débat à l'Université Laval, Pierre Karl Péladeau a affirmé que la population vieillissante et l'immigration font perdre des appuis au projet de souveraineté du Québec. «Nous-là, on n'aura pas 25 ans devant nous pour le réaliser [NDLR: le référendum]. Avec la démographie, avec l'immigration, c'est certain qu'on perd un comté à chaque année», a-t-il dit devant une salle de jeunes souverainistes.

Le favori dans la course à la chefferie s'est excusé quelque 24 heures plus tard via son compte Facebook. «J'aimerais m'excuser de la malheureuse phrase sur la démographie et l'immigration que j'ai dite hier, écrit-il. Cette phrase était inappropriée et ne reflète pas ma pensée», a écrit PKP.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

7 bourdes de PKP en politique