NOUVELLES
20/03/2015 06:19 EDT | Actualisé 20/03/2015 08:16 EDT

L'ex-juge Jacques Delisle tente un recours au ministre fédéral de la Justice

Canadian Press

Le nouvel avocat de Jacques Delisle rencontrera la presse ce matin à 9 h 30 Québec en compagnie du fils de l'ex-juge, Jean Delisle, et du criminaliste Me Jacques Larochelle.

Au lendemain des révélations de l'ancien magistrat condamné pour meurtre à l'émission Enquête, son avocat donnera les détails de l'ultime recours tenté auprès du ministre fédéral de la Justice pour faire renverser sa condamnation. Jacques Delisle a avoué pour une première fois avoir menti sur la mort de sa femme.

Me Lockyer, qui est aussi directeur de l'Association pour la défense des personnes injustement condamnées, confirme qu'une demande de révision a été acheminée au ministre fédéral de la Justice Peter Mackay.

L'ex-juge de la Cour d'appel du Québec Jacques Delisle jure qu'il n'a pas tué sa femme Nicole Rainville en novembre 2009. Il l'aurait par contre aidé à se suicider en allant chercher une arme, en le chargeant et en le déposant près d'elle. L'ex-juge est condamné à vie pour meurtre prémédité.

Dans l'entrevue exclusive à Enquête, il explique aussi qu'il a décidé de ne pas témoigner à la toute dernière minute parce que sa famille lui avait demandé de ne pas le faire.

Jacques Delisle aura 80 ans en mai. Emprisonné dans l'aile de sécurité maximale au pénitencier de Sainte-Anne-des-Plaines depuis trois ans, il est abattu et a beaucoup vieilli.

L'ex-juge n'avait jamais raconté sa version des faits sur ce qui s'est passé le 12 novembre 2009 dans son appartement de Sillery, à Québec, où on a retrouvé sa femme ensanglantée sur le divan du salon, morte d'une balle dans la tête.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter