NOUVELLES
20/03/2015 02:35 EDT | Actualisé 20/03/2015 06:43 EDT

Projet d'attentat contre Via Rail: les deux accusés reconnus coupables (VIDÉO)

Les deux hommes accusés d'avoir comploté pour faire dérailler un train de VIA Rail entre Toronto et New York viennent d'être reconnus coupables par un jury en Cour supérieure de l'Ontario.

Le Montréalais Chiheb Esseghaier est déclaré coupable de complot et de participation à des activités terroristes; son complice Raed Jaser, est coupable de participation à des activités terroristes, mais le jury n'est pas parvenu à s'entendre sur une accusation de conspiration pour détruire des infrastructures.

Les jurés en Cour supérieure de l'Ontario en sont arrivés à ce verdict à leur 10e journée de délibérations.

Le Montréalais Chiheb Esseghaier et le Torontois Raed Jaser étaient soupçonnés d'avoir voulu commettre l'attentat terroriste en décembre 2012.

Une audience pour le processus de détermination de la peine des deux hommes est fixée au 10 avril.

QUELLE PEINE ENCOURENT ESSEGHAIER ET JASER?

- 25 ans pour chacune des accusations de conspiration;

- 10 ans pour chacune des accusations de participation;

- la Couronne a déjà fait savoir qu'elle souhaite des peines consécutives et non concomitantes;

- donc, si la Couronne obtient gain de cause, Esseghaier encourt 80 ans de prison et Jaser 60 ans.

Essseghaier a toutefois déclaré qu'il refuse de participer au processus. L'homme a expliqué calmement qu'il croit devoir être jugé en vertu de la loi coranique. Il ajoute qu'il ne peut empêcher les agents de libération conditionnelle de parler à son père et à ses frères, mais il demande de ne pas contacter sa mère, affirmant que « la place des femmes est à la maison ».

De son côté, Raed Jaser est demeuré pensif après la lecture du verdict.

Plus tôt aujourd'hui, le jury avait affirmé avoir fait d'énormes progrès et que l'impasse dans laquelle il se trouvait depuis mardi ne portait plus que sur une seule accusation contre l'un des deux prévenus.

Pour le compte d'Al-Qaïda?

Durant le procès, la Couronne alléguait que les deux accusés avaient agi pour le compte d'Al-Qaïda afin de forcer le Canada à retirer ses troupes d'Afghanistan. Chiheb Esseghaier faisait face à cinq chefs d'accusation de complot et de participation à des activités terroristes; son complice, à quatre accusations semblables.

Les deux hommes avaient été appréhendés dans leur ville respective en avril 2013. Ils étaient toujours en détention, parce qu'ils n'avaient jamais pu obtenir leur libération sous caution.

Leur procès aura duré six semaines. Les preuves reposaient notamment sur 25 heures de conversations sous écoute entre les deux individus et un agent d'infiltration du FBI, qui avait fraternisé avec eux à l'été 2012.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Principaux attentats attribués à Al-Qaïda