DIVERTISSEMENT
18/03/2015 04:03 EDT | Actualisé 19/03/2015 11:18 EDT

Rachel Graton se démarque dans «Nouvelle Adresse» et «Au Secours de Béatrice» (ENTREVUE)

Serge Gauvin

En plus d’avoir été remarquée dans deux des séries les plus populaires de la dernière année, Nouvelle Adresse et Au Secours de Béatrice, la comédienne Rachel Graton a fait du doublage dans deux films phénomènes, en prêtant sa voix à Dakota Johnson dans 50 Shades of Grey et à Felicity Jones dans The Theory of Everything.

Nièce du comédien Vincent Graton et petite nièce de la défunte comédienne Françoise Graton, l’actrice a grandi dans une famille habitée par le jeu. «Mes parents eux-mêmes ont étudié au Conservatoire d’art dramatique de Québec. Ils m’ont souvent traînée en répétitions et en coulisses, avant de réorienter leur carrière. Quand j’étais petite, en voyant ma famille pleine d’acteurs, je pensais qu’on avait des familles de métiers…»

Attirée par le jeu à un très jeune âge, la Montréalaise a fait ses débuts dans le téléroman Les Super Mamies, présenté à Radio-Canada de 2001 à 2003. «Je jouais la meilleure amie de la petite-fille de Rita Lafontaine. J’ai beaucoup appris d’elle et des autres grandes femmes qui jouaient dans l’émission, comme France Castel et Louisette Dussault. Je sentais une grande bienveillance de leur part à mon égard.»

Depuis sa sortie de l’École Nationale de Théâtre en 2010, l’actrice a été vue dans une quinzaine de pièces de théâtre (Faire des enfants, Descendance, Marie Tudor, Une vie pour deux), ainsi qu’à la télévision (Toute la vérité, La Galère, Trauma).

Au cours des derniers mois, les téléspectateurs ont pu observer l’étendue de son registre, alors qu’elle interprétait la douce Béatrice, avec qui Laurent (Jean-François Pichette) est retombé en amour dans Nouvelle Adresse, et l’impétueuse Caroline, l’ex-coloc toxicomane d’Olivier-Luc dans Au Secours de Béatrice.

«Pour arriver à bien jouer les deux personnages qui sont si opposés, je me suis concentrée sur leur énergie et leur tenue. Comme Béatrice était une danseuse, je lui ai donné un certain port et une délicatesse. Je la voyais comme une fille très sensible, réservée, avec un grand monde intérieur, qui savait ce qu’elle voulait, mais qui ne l’imposait pas. À l’inverse, Caroline est beaucoup plus impulsive. C’est une fille rationnelle, mais avec de grands élans de passion et de désespoir. Son rythme est plus saccadé.»

Attention: «spoiler»

Les fidèles de Nouvelle Adresse savent que Rachel Graton parle de son personnage au passé, parce que la maman de la petite Julia a été tuée dans une altercation – suspecte – dans un dépanneur.

Les amateurs d’Au Secours de Béatrice verront toutefois le visage de la comédienne réapparaître dans leur écran. «Caroline revient, après avoir fait un bout de chemin sur elle-même. On va découvrir la vraie complicité qui l’unit à Olivier-Luc. Mon personnage sera encore présent durant la prochaine saison, mais je n’ai encore aucune idée de ce qui va lui arriver.»

Doublant Yo-landee Visser dans le film de science-fiction Chappie et Felicity Jones dans The Theory of Everything, un rôle qui a valu à l’actrice britannique une nomination aux Oscars, Rachel Graton a également vu son nom défiler au générique du phénomène 50 Shades of Grey. Un mandat un peu spécial, alors que le film compte plusieurs scènes d’intimité à doubler.

«Je suis une fille assez pudique, donc certains extraits étaient un peu gênants à faire, mais pas au point de m’empêcher de travailler. La situation était moins compromettante, puisque les passages avec beaucoup de respirations étaient les originaux tournés par Dakota Johnson. Néanmoins, ma mère m’a dit qu’elle ne visionnerait probablement pas le film!»

Au cours de la prochaine année, l’actrice tiendra un rôle majeur dans une nouvelle série dramatique qu’elle qualifie de grinçante, en plus de jouer dans une pièce de théâtre, dont les détails ne peuvent être révélés pour l’instant.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

5 séries québécoises à surveiller