BIEN-ÊTRE
18/03/2015 03:38 EDT | Actualisé 23/04/2015 09:46 EDT

Georges Marciano, fondateur de Guess, poursuit la marque en justice pour retrouver l'usage de son nom

Alexander Tamargo via Getty Images
MIAMI, FL - MARCH 20: Aleksandra Nikolic, Annie Gustafsson and Morganne Wray participate in the Travel + Leisure destination style special event at Marciano Aventura on March 20, 2013 in Miami, Florida. (Photo by Alexander Tamargo/WireImage for Marciano)

Le designer fondateur de Guess, Georges Marciano se lance dans une action en justice pour récupérer l’usage de son nom dans ses activités commerciales. Le créateur a laissé savoir par voie de communiqué qu’il «exige notamment d’être dédommagé pour les pertes encourues par l’opposition de Guess à l’utilisation de la mention Georges Marciano».

L’homme d’affaires établi à Montréal depuis 2006 s’est départi de ses actions chez Guess en 1993, mais c'est aujourd’hui qu'il débute une croisade pour retrouver l’usage de son nom. Guess vient en effet de lui refuser d’utiliser le nom de Georges Marciano «dans le cadre de ses activités commerciales» devant l’Office de la propriété intellectuelle du Canada.

Si son frère Paul, un des cofondateurs de Guess avec ses autres frères Armand et Maurice, continue de diriger le géant du jean délavé, Georges soutient que l’utilisation du nom «Marciano» porte à confusion.

Alors qu’il se relance aujourd’hui dans l’aventure de la mode après s’être tourné vers l’immobilier pendant plusieurs années, Georges Marciano souhaite voir son patronyme associé à ses propres créations. «Je suis le fondateur de Guess, mais je suis avant tout un designer de mode. Mes créations sont reconnues à travers le monde et il est essentiel, pour moi comme pour le public, que ce style continue d’être associé à celui qui l’a créé», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Mille et une robes de jean