Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Aucune entente entre les Innus et Mine Arnaud

Le Conseil innu de Uashat-Maliotenam n'a eu aucune discussion avec Mine Arnaud, malgré l'ouverture du promoteur à vouloir négocier une entente économique satisfaisante avec la communauté.

« Il n'y a toujours aucune négociation en cours entre ITUM [le conseil de bande de Uashat-Maliotenam] et le promoteur Mine Arnaud », a déclaré le chef du conseil de bande de Uashat-Maliotenam, Mike McKenzie, par voie de communiqué.

Le Conseil innu maintient que Mine Arnaud et les gouvernements du Québec et du Canada ont toujours « beaucoup de travail à faire » pour rendre le projet d'exploitation d'une mine d'apatite acceptable au sein de la communauté.

« À l'endroit où situerait le projet, les Innus de Uashat-Maliotenam affirment un titre ancestral et des droits ancestraux qui n'ont jamais fait l'objet d'un traité ni d'une cessation quelconque », indique le Conseil.

Mike McKenzie était absent de la conférence de presse des ministres David Heurtel, Pierre Arcand et Luc Blanchette, lundi, qui annonçait la réalisation du projet.

« C'était prévu qu'on soit absent, dit-il. Je vais me présenter quand il va y avoir des ententes. Là, on est en mode information pour avoir des réponses par rapport aux études environnementales. »

Le Conseil innu croit par ailleurs qu'il « est toujours trop tôt pour le gouvernement du Québec de pouvoir affirmer que le projet ait évolué de façon acceptable ».

Pour sa part, le gouvernement du Québec estime que le décret autorisant le projet est l'un des plus exigeants qu'il a délivré.

Le ministre de l'Environnement, David Heurtel, soutient que le projet de Mine Arnaud est acceptable sur le plan environnemental et est un modèle de développement durable.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.