NOUVELLES
16/03/2015 09:08 EDT | Actualisé 16/03/2015 09:08 EDT

Début des travaux ce matin sur l'autoroute Henri-IV

Radio-Canada

La première phase des travaux qui culmineront dans quelques années avec l'élargissement de l'autoroute Henri-IV a commencé ce matin. Les automobilistes de Québec sont priés d'être patients, car les travaux s'échelonneront sur plusieurs années.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a installé la nuit dernière d'importantes entraves à la circulation sur l'une des plus importantes artères de Québec.

La circulation en direction nord est déviée sur des voies et un pont temporaires, qui ont été construits en bordure de la chaussée.

Au cours des deux prochaines années, le MTQ refera 4 des 16 structures qui enjambent le réseau municipal et ferroviaire sur Henri-IV, en prévision de son élargissement. Le viaduc qui enjambe la rue Rideau ainsi que le pont au-dessus de la rivière Lorette sont notamment ciblés.

«On n'a pas le choix», dit Régis Labeaume

Guillaume Paradis, porte-parole au MTQ, concède que les automobilistes devront faire preuve de patience à compter d'aujourd'hui.

« Les gens, les premiers jours, sont un peu inconfortables, ralentissent davantage, sont curieux, regardent ce qui se passe. Alors, on peut s'attendre à ce que [...] ce soit plus difficile », dit-il.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, abonde dans le même sens. La patience des usagers de la route sera mise à rude épreuve, dit-il, mais c'est le prix à payer pour avoir un réseau routier efficace dans le futur.

« Henri-IV, c'est quelque chose, mais on n'a pas le choix », a fait savoir le maire Labeaume dimanche, au moment où il s'apprêtait à s'envoler pour une mission économique à New York.

«Il faut souffrir pour avoir la chance de bien circuler dans l'avenir, mais bon, il faut que ça se fasse»

— Régis Labeaume, maire de Québec

Les travaux pour l'élargissement de l'autoroute Henri-IV pourraient durer de 8 à 10 ans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter