NOUVELLES
14/03/2015 07:29 EDT | Actualisé 14/03/2015 07:29 EDT

Mission en Irak: le Canada envisage d'envoyer plus de militaires

CP

Contrairement à ce que le ministre de la Défense a affirmé il y a quelques jours, Ottawa envisage maintenant d'envoyer davantage de militaires des forces spéciales canadiennes en Irak pour participer à la mission contre le groupe armé État islamique (EI). Le gouvernement doit décider s'il prolongera cette mission d'ici la fin du mois.

Après avoir fermé la porte mercredi à l'augmentation du nombre de militaires des forces spéciales canadiennes en Irak, le ministre de la Défense, Jason Kenney, affirme en entrevue aux Coulisses du pouvoir qu'il étudie maintenant tous les scénarios.

« Nous n'avons pas pris de décision finale jusqu'à maintenant. Nous considérons toutes sortes d'options. »

Jason Kenney, ministre de la Défense du Canada

Sur les 625 militaires canadiens déployés en Irak, 69 font partie de ces forces spéciales dont le mandat est de former les combattants kurdes dans le nord du pays. « Nos soldats ont appris beaucoup de tactiques très utiles pendant leur mission en Afghanistan il y a quelques années et ils partagent cette expérience avec les Kurdes, explique-t-il. Nous croyons que cet aspect de la mission va bien et que le Canada peut continuer à jouer un rôle contre l'EI en Irak. »

Les propos du ministre Jason Kenney contrastent avec ceux qu'il a tenus mercredi lors d'une réunion du comité de la défense nationale de la Chambre des communes au cours de laquelle il a affirmé que le gouvernement ne projetait pas d'augmenter le nombre de militaires des forces spéciales.

D'autres pays membres de la coalition pour combattre l'EI ont récemment décidé d'envoyer davantage de militaires en Irak. C'est le cas de l'Australie qui a annoncé au début du mois le déploiement de 300 soldats supplémentaires pour former les forces irakiennes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'État islamique en 7 points