NOUVELLES
14/03/2015 01:35 EDT | Actualisé 14/03/2015 02:46 EDT

Grand Prix d'Australie de F1: Lewis Hamilton partira en pole position dimanche

ASSOCIATED PRESS
Mercedes driver Lewis Hamilton of Britain waves as he stands with teammate Nico Rosberg, left, of Germany and Williams driver Felipe Massa of Brazil after qualifying for the Australian Formula One Grand Prix at Albert Park in Melbourne, Australia, Saturday, March 14, 2015. Hamilton took pole ahead of Rosberg and Massa was third. (AP Photo/Ross Land)

Lewis Hamilton (Mercedes) a fait honneur à son statut de champion du monde en titre et partira en pole position dimanche pour le Grand Prix d'Australie de Formule 1, à côté de son coéquipier allemand Nico Rosberg.

Le double champion du monde (2008, 2014) a réussi le meilleur temps des qualifications, samedi à Melbourne, en devançant Rosberg de six dixièmes de seconde. 

"C'est un très bon point de départ pour cette nouvelle saison et je n'ai pas l'impression qu'il s'est passé beaucoup de temps depuis le dernier Grand Prix de la saison dernière", a réagi le Britannique.

C'est la 39e pole position de sa carrière en F1, dont quatre sur ce circuit de l'Albert Park où il n'a gagné qu'une seule fois, en 2008, l'année de son premier sacre. 

"Nous avons trouvé un bon équilibre pour la voiture et c'est toujours un grand plaisir d'attaquer à fond pendant un tour de qualifications. Je tiens aussi à remercier tous les gars car ils ont beaucoup travaillé cet hiver", a ajouté le pilote Mercedes.

"J'avais une très bonne voiture mais je n'ai pas réussi à tout mettre ensemble", a reconnu Rosberg. Il avait signé onze pole positions l'an dernier, en 19 séances de qualifications. "Cette année, il faut surtout que j'améliore mes résultats en course", disait-il jeudi. On verra dimanche s'il fait aussi bien que début 2014, quand il avait remporté ce GP en profitant aussi de l'abandon de Hamilton, moteur en vrac.

Vettel, la surprise du chef

Derrière les deux Flèches d'Argent, la surprise est venue de Sebastian Vettel, auteur du quatrième chrono, qui a donc placé sa Ferrari sur la deuxième ligne, à côté de Felipe Massa (Williams-Mercedes), troisième temps. 

"Il faut qu'on garde les pieds sur terre. Pour l'instant, ce week-end se passe bien et nous n'avons eu aucun problème avec la voiture. C'est dommage que la 3e place sur la grille nous ait échappé, car cela aurait fait de nous la première équipe derrière Mercedes, mais il ne s'en est pas fallu de beaucoup, et finalement la course c'est demain", a dit Vettel en fin de journée.

"Nous avons perdu cette 3e place parce que mon premier tour lancé, en Q3, n'était pas assez rapide. Je ne suis pas vraiment content de moi, car je pouvais encore trouver de la performance, et j'aurais pu gagner une place", a regretté le quadruple champion du monde, sans chercher d'excuse.

"Le premier et le deuxième sont loin devant, mais il peut se passer beaucoup de choses pendant un Grand Prix. Un podium ? Il n'y a pas beaucoup d'écart entre le 3e (Massa) et le 4e sur la grille, donc je pense que c'est un objectif réaliste et ça doit être notre objectif", a conclu l'Allemand, déjà très à l'aise dans sa nouvelle écurie.

Une jolie performance dimanche serait la bienvenue pour entamer sur de belles bases l'opération renouveau de la Scuderia. D'autant que Kimi Räikkönen qui partira de la troisième ligne, dans l'autre Ferrari, à côté de Valtteri Bottas, dans l'autre Williams.

La mauvaise nouvelle du jour, c'est qu'il y avait samedi une seconde et quatre dixièmes d'écart entre la Mercedes de pointe et la Williams de Massa. "Ils sont dans une autre catégorie", a résumé le Brésilien. Il s'attend à une bagarre intéressante dimanche avec les Ferrari.

Dans le reste du peloton, cette première "qualif" de l'année 2015 a permis de voir que Carlos Sainz Jr (Toro Rosso), 22 ans, passé en Q3 pour ses grands débuts en F1, et huitième chrono du jour, a du potentiel, en plus d'une solide expérience en monoplace.

Elle a aussi permis de confirmer ce que tout le monde savait déjà: McLaren-Honda ne va pas bien du tout. Button et Magnussen partiront en neuvième et dernière lignes dimanche. Car il n'y aura pas de dixième ligne, vu que les deux Manor Marussia ne sont pas sorties de leurs stands, ni vendredi, ni samedi.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 Grand Prix de F1 les plus chers du monde