NOUVELLES
13/03/2015 13:22 EDT | Actualisé 13/03/2015 13:22 EDT

Le député du NPD Alexandre Boulerice dit que son parti est contre le port du niqab

OTTAWA – Le NPD est opposé au port du niqab, selon ce qu’a dit le député Alexandre Boulerice à TVA jeudi, ce qui va à l’encontre des positions formulées par le chef Thomas Mulcair il y a deux semaines.

Boulerice a expliqué en ondes que son parti était inconfortable avec l’idée que les femmes travaillant dans le secteur public puissent porter le niqab, et en société en général.

« Le niqab est une forme de frontière qui se crée entre une femme et puis le reste de la société. C’est un mur. C’est quelque chose qui oui, nous choque, et avec lequel on n’est pas du tout à l’aise », a-t-il dit d’entrée de jeu à l’émission de Mario Dumont.

« On aimerait mieux qu’il n’en ait pas, effectivement », a-t-il ajouté.

« Ce n’est pas une pratique qu’on aime, avec laquelle on est d’accord. On vit dans une société généralement les gens, où on peut voir leurs yeux, leur bouche, leur expression. »

Le 25 février dernier, Mulcair a dit aux reporters à Ottawa qu’il se rangeait derrière un jugement de la Cour fédérale autorisant le port du niqab pendant la prestation du serment de citoyenneté canadienne.

Il a aussi déploré que les musulmanes soient souvent les boucs émissaires dans les débats politiques.

« Il y a une diffamation qui s’opère, et sincèrement, ça fait des années que je fais de la politique fédérale et ça fait des années que je vois que les musulmans sont souvent des boucs émissaires pour des débats politiques. Et ça, je trouve ça navrant », avait-il dit.

Dans les dernières semaines, le NPD a été la cible du Bloc Québécois et de la formation Forces et Démocratie, qui sont tous deux d’accord avec la position du gouvernement conservateur sur le port du niqab.

Le Bloc croit maintenant qu’un « profond malaise » s’installe parmi les partis sur la question de l’affirmation citoyenne.

« Écouter le lieutenant québécois du NPD patiner sur les airs préenregistrés du multiculturalisme intégral de son chef et de la charte de Trudeau père pour camoufler ses convictions profondes et sa réelle opinion sur les services publics à visage découvert résume bien tout le malaise des députés fédéralistes québécois à Ottawa », a affirmé le chef Mario Beaulieu par voie de communiqué.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.