NOUVELLES
09/03/2015 04:53 EDT | Actualisé 09/03/2015 05:00 EDT

Nordstrom remplit ses étagères pour prouver qu'il n'est pas comme Target Canada

CP

Alors qu'il prend de l'expansion au Canada, le détaillant américain Nordstrom veut que les clients sachent une chose: on est bien loin de Target Canada.

La chaîne a ouvert sa deuxième succursale au pays vendredi dernier, à Ottawa, peu de temps après l'ouverture de la première à Calgary, l'automne dernier.

Un rythme plutôt lent comparativement à Target, qui a ouvert 133 magasins à travers le Canada en un an, avant d'annoncer leur fermeture en janvier dernier.

Et ce n'est pas la seule chose que Nordstrom fait différemment.

Le président Blake Nordstrom explique que les boutiques ont, en fait, un surplus d'inventaire. Tout le contraire de Target Canada, qui avait souvent été critiqué pour ses étagères vides.

S'il y a quelque chose qui a signé l'arrêt de mort de Target ici, c'est bel et bien son inventaire insuffisant, qui a fait l'objet d'articles et est devenu la risée des blogueurs.

Les clients se plaignaient aussi que Target Canada "n'était pas Target" -- ni les prix ni la sélection des produits était comparables. Nordstrom en prend bien note.

"Quand nous parlons aux clients au Canada, ils ne veulent pas de version canadienne, ou de Nordstrom light, ils veulent la vraie affaire", a dit le président des ventes Jamie Nordstrom à BNN la semaine dernière.

L'expansion canadienne de Nordstrom se fait lentement, mais sûrement. Il y aura une succursale à Vancouver en septembre, puis à Toronto à l'automne 2016 et à Mississauga au printemps 2017.

Aucune date n'est annoncée pour l'instant à Montréal, mais Ogilvy et Holt Renfrew se préparent au pire en fusionnant les deux magasins au centre-ville.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les chaînes qui pourraient quitter le Canada Voyez les images