NOUVELLES
07/03/2015 12:31 EST | Actualisé 07/03/2015 12:32 EST

50e anniversaire de la marche de Selma: la ville porte encore les traces de la lutte (PHOTOS)

ASSOCIATED PRESS
Aided by Father James Robinson, Mrs. Coretta Scott King, widow of Dr. Martin Luther King, Jr., center, and John Lewis of the Voter Education Project, a crowd estimated by police at 5,000, march across the Edmund Pettus Bridge from Selma, Alabama Saturday, March 8, 1975. The march commemorated the decade since the violent struggle for voting rights began in 1965 with “Bloody Sunday” at the bridge as police tried to stop a march to Montgomery. (AP Photo)

Les États-Unis commémorent ce week-end le 50e anniversaire de la marche de Selma, en Alabama, devenue un symbole pour les droits civiques des Noirs. Après un discours attendu du président Barack Obama samedi, une marche commémorative sera tenue dimanche, où les participants trouveront une ville qui demeure marquée.

Texte et photos de Yanik Dumont Baron

Le 7 mars 1965, plus de 500 manifestants afro-américains quittent Selma pour rejoindre Montgomery, la capitale de l'Alabama. Ils protestent contre les tactiques qui les empêchent de voter. À peine sortie de Selma, la manifestation pacifiste de militants est réprimée violemment par des policiers blancs.

Les images d'hommes et de femmes en habits du dimanche matraqués et poursuivis par des cavaliers ont fait le tour du monde. C'est le « Bloody Sunday » du mouvement pour les droits civiques aux États-­Unis. Le pays est secoué, outré par la violence policière.

Huit jours plus tard, le président des États-Unis annonce le Voting Rights Act, pour interdire toute mesure empêchant un citoyen de voter.

Cinquante ans plus tard, la ville de Selma porte encore les traces de la lutte pour les droits civiques. Portrait en photos.

Galerie photo Selma, 50 ans plus tard Voyez les images

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces Afro-Canadiens qui ont marqué notre histoire Voyez les images