NOUVELLES
06/03/2015 04:21 EST | Actualisé 06/03/2015 07:06 EST

Ottawa versera 125 000 $ à chaque victime de la thalidomide

Radio-Canada.ca

Le gouvernement canadien accorde une nouvelle aide financière aux victimes de la thalidomide, un tranquillisant prescrit à la fin des années 1950 et au début des années 1960 pour calmer les nausées des femmes enceintes.

Un texte de Tiphanie Roquette

Chaque survivant recevra un premier paiement libre d'impôt de 125 000 $. Le gouvernement canadien s'engage également à aider les traitements médicaux des victimes à hauteur de 168 millions de dollars. Chaque paiement sera administré par un organisme indépendant en fonction des besoins.

« Ni les regrets, ni la compassion, ni l'aide financière ne peuvent changer ce qui est arrivé », a expliqué la ministre fédérale de la Santé, Rona Ambrose.

« Nous annonçons aujourd'hui un soutien qui aidera les survivants à recevoir les soins dont ils ont besoin pour vivre le reste de leur vie dans la dignité. »

— Rona Ambrose, ministre de la Santé

Le Canada avait déjà indemnisé les victimes en 1991 au moyen d'un paiement unique. D'autres formes d'aides financières avaient été données lors de poursuites judiciaires et de négociations en dehors des tribunaux. La ministre de la Santé a cependant estimé qu'Ottawa avait une « obligation morale » de soutenir les victimes et leurs soins médicaux.

« Un grand jour », dit Mercedes Benegbi

Pour la directrice générale de l'Association canadienne des victimes de la thalidomide, « C'est un grand jour pour les survivants canadiens de la Thalidomide ».

« Nous sommes infiniment reconnaissants de la proposition qui vient d'être faite, mais nous allons devoir prendre le temps nécessaire pour réviser adéquatement cette proposition pour s'assurer que tous les besoins des survivants canadiens vont pouvoir être comblés. »

— Mercedes Benegbi, directrice générale de l'Association canadienne des victimes de la thalidomide

De graves malformations

Le médicament est resté sur les étagères des pharmacies du Canada plusieurs mois après l'apparition de cas de graves malformations congénitales en Allemagne et en Grande-Bretagne. Le médicament a finalement été retiré des marchés internationaux en 1961, mais est resté disponible à la vente au Canada jusqu'en 1962.

Les enfants des femmes qui avaient pris de la thalidomide sont nés avec de graves malformations aux membres et au dos. Ils vivent avec des douleurs constantes qui les empêchent souvent de travailler.

L'Association canadienne des victimes de la thalidomide demandait depuis des mois une meilleure indemnisation financière de la part du Canada. La Chambre des communes avait d'ailleurs voté à l'unanimité en décembre une motion du NPD demandant une nouvelle compensation financière pour les victimes.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Victimes de la Thalidomide Voyez les images