NOUVELLES
06/03/2015 11:12 EST | Actualisé 06/05/2015 05:12 EDT

Les employeurs américains ont créé 295 000 emplois en février

WASHINGTON - Les employeurs américains ont poursuivi sur leur lancée au mois de février en créant 295 000 emplois, un 12e gain mensuel consécutif de plus de 200 000 emplois.

Le département du Travail a annoncé vendredi que le taux de chômage était passé de 5,7 pour cent à 5,5 pour cent. Mais le déclin dans ce taux est survenu principalement parce que certaines personnes sans emploi ont cessé de chercher du travail et n'étaient donc plus considérées comme des sans-emplois.

La forte création d'emploi n'a par ailleurs pas été suffisante pour faire hausser les salaires de façon significative. Le salaire horaire moyen n'a grimpé que de trois cents en février pour s'établir à 24,78 $ l'heure.

Malgré tout, au cours des 12 derniers mois, 3,3 millions d'Américains de plus se sont trouvé du travail.

Une croissance de l'emploi jumelée à une diminution des prix de l'essence ont mené plusieurs consommateurs à dépenser davantage. L'économie américaine en bénéficie — contrairement aux économies européennes qui demeurent chancelantes — et les employeurs sont suffisamment confiants pour embaucher.

La vigueur du marché de l'emploi pourrait permettre à la Réserve fédérale de hausser les taux d'intérêts, actuellement à leur niveau le plus bas. La majorité des analystes s'attendent à ce que la Fed pave la voie à une hausse des taux en ajustant la déclaration qui suivra sa prochaine réunion, en mars, puis en effectuant ses premières hausses en juin ou septembre.

Après la diffusion des données sur l'emploi, vendredi matin, de nombreux investisseurs se sont départis de leurs obligations du Trésor américain, signe que plusieurs anticipent une hausse des taux d'intérêts par la Réserve fédérale.