NOUVELLES
06/03/2015 10:28 EST | Actualisé 06/05/2015 05:12 EDT

Le déficit commercial s'est accru pour atteindre 2,5 milliards $ en janvier

OTTAWA - Le déficit commercial de marchandises s'est accru au Canada pour atteindre 2,5 milliards $ en janvier, soit le plus important jamais enregistré depuis le niveau record de 2,9 milliards $ observé en juillet 2012.

Ces chiffres ont été annoncés vendredi, au même moment où Statistique Canada a révisé son estimation initiale pour le déficit de décembre, qui est passé de 649 millions $ à 1,2 milliard $.

Les analystes sondés par Thomson Reuters s'attendaient à un déficit de 1 milliard $.

L'économiste principal de la Banque de Montréal, Benjamin Reitzes, estime que le deuxième déficit commercial le plus important jamais enregistré souligne l'impact économique négatif de la chute des prix du pétrole.

«Les prix de l'énergie ont quelque peu remonté en février, donc le pire est peut-être derrière nous pour ce qui est du commerce», écrit l'économiste dans une note à ses clients.

«Et, bien que les données sur le volume suggèrent que le commerce pourrait avoir un effet négatif sur le produit intérieur brut au premier trimestre (quoiqu'il soit encore tôt), les fortes hausses enregistrées du côté des importations d'équipement industriel et électronique pourraient signifier que les investissements ne seront pas aussi faibles que nous le craignions.»

Le prix du pétrole a chuté sous la barre du 46 $ US le baril à la fin de janvier, mais est depuis légèrement remonté, à environ 50 $ US le baril.

Statistique Canada a par ailleurs également souligné que les exportations avaient fléchi de 2,8 pour cent en janvier tandis que les importations étaient pratiquement inchangées par rapport au mois de décembre.

D'après l'agence fédérale, les prix à l'exportation ont reculé de 1,5 pour cent en raison d'une diminution des prix des produits énergétiques, alors que les volumes ont fléchi de 1,3 pour cent.

Les prix à l'importation ont de leur côté connu une légère hausse de 0,1 pour cent et les volumes ont reculé de 0,1 pour cent.

Les importations en provenance des États-Unis ont par ailleurs connu un léger recul de 0,1 pour cent pour s'établir à 30,5 milliards $, ce qui a fait diminuer l'excédent commercial avec ce pays, qui est passé de 2,2 milliards $ en décembre à 1,2 milliard $ en janvier.

Les exportations vers les pays autres que les États-Unis ont diminué de 1,9 pour cent pour se chiffrer à 10,9 milliards $, alors que les importations ont progressé de 0,2 pour cent, à 14,5 milliards $.

Le déficit commercial canadiens avec les pays autres que les États-Unis s'est ainsi accru pour s'établir à 3,7 milliards $ en janvier.