NOUVELLES
06/03/2015 09:45 EST | Actualisé 06/05/2015 05:12 EDT

L'Allemagne impose un quota de 30% de femmes à la direction des entreprises

BERLIN - Le parlement allemand a approuvé vendredi un système de quota qui exigera dès l'an prochain des grandes compagnies européennes la présence d'au moins 30 pour cent de femmes dans leurs directions.

Ce quota s'appliquera aux directeurs de plus de 100 compagnies, mais pas aux conseils d'administration. De plus, 3500 firmes devront établir des objectifs de leur choix pour augmenter le nombre de femmes aux postes de direction.

S'il n'y a pas d'égalité des opportunités à la direction des compagnies, il ne peut y en avoir dans d'autres secteurs, a déclaré la ministre pour les femmes et les familles, Manuela Schwesig.

Ce nouveau quota ne sera pas exigé dans la fonction publique, mais les responsables s'engagent à augmenter le nombre de femmes dans les postes de direction.

L'an dernier, selon une étude de l'institut allemand de la recherche économique, les femmes représentaient 18,6 pour cent des membres des conseils de supervision, l'équivalent allemand des directeurs, dans les 100 plus grandes compagnies du pays. Les 30 plus grandes compagnies allemandes étaient les plus près du nouveau quota, avec une moyenne de 24,7 pour cent de directrices.

Les conseils d'administration comptaient encore moins de femmes: elles représentaient 4,1 pour cent des C.A. des 100 plus grandes compagnies.

La fédération des industries allemandes a critiqué ce quota de 30 pour cent, le qualifiant de politique «purement symbolique». Elle s'est plainte que la loi prévoit des conséquences pour les compagnies privées et non pour le secteur public.

En adoptant ce quota, l'Allemagne suit notamment les traces de la Norvège, de l'Espagne et de la France.