NOUVELLES
06/03/2015 11:21 EST | Actualisé 06/05/2015 05:12 EDT

Enveloppes de poudre blanche reçues aux bureaux de ministres: inoffensives

MONTRÉAL - La poudre blanche contenue dans les enveloppes suspectes qui ont été transmises jeudi aux bureaux de quatre ministres conservateurs du Québec s'est finalement avérée inoffensive.

Les analyses ont été faites par la Sûreté du Québec (SQ) qui a confirmé le verdict, vendredi, pour les enveloppes trouvées aux bureaux des ministres Christian Paradis, Maxime Bernier et Steven Blaney. L'envoi postal fait aux locaux de Roberval du ministre Denis Lebel avait déjà été déclaré inoffensif jeudi.

La SQ refuse toutefois, pour le moment, de dévoiler la nature de la poudre. Elle ne dit pas non plus si ses agents ont des suspects dans leur mire.

Plusieurs sources rapportent qu'un message disant «conservateurs, vous serez anéantis» a été retrouvé dans l'enveloppe qui a été envoyée au bureau de M. Lebel. Ce dernier a signalé que le gouvernement ne se laisserait pas intimider par de tels gestes.

Par mesure de précaution, trois employés des bureaux des ministres Lebel, Paradis et Bernier ont été pris en charge par les services ambulanciers, mais aucun n'a été incommodé de quelque façon que ce soit.

Le cinquième membre de la députation québécoise du Parti conservateur, Jacques Gourde, a pour sa part été épargné par ces envois inquiétants selon une employée de son bureau, situé à Saint-Étienne-de-Lauzon.