BIEN-ÊTRE
06/03/2015 02:50 EST | Actualisé 10/03/2015 01:32 EDT

7 tendances beauté auxquelles vous ne pourrez pas échapper pour les beaux jours

Sephora

Si on devait retenir 7 tendances beauté essentielles pour le printemps 2015, on miserait tout sur:

1 - La couleur 2015: marsala

Outre le vineux Marsala 18-1438 (décrété couleur vedette par le Pantone Color Institute), 2015 voit éclore une moisson de roses et de framboise givrés. Les tangerine fruités, les vert lucite et les bleu aquamarine font aussi partie du jardin. Sans parler, bien sûr, des effets métalliques (bronze, ivoire argenté, noir jade). En matière de formes, le maquillage réinvente ses lignes à coup de sourcils surlignés, de smokey eyes inversés (à l'intérieur de l'œil) ou de up-liner (tracé au creux de la paupière mobile).

2 - Maquillage: vive le whitening!

Côté Soleil Levant, les influences asiatiques perdurent, via le teint sans tache (vive le whitening!), le fond de teint à effet nacre et le blush rose, parfois porté en surdose. À noter: le fond de teint décalé (parfois volontairement trop clair ou trop foncé) et certains effets bling-bling (paillettes dorées sur bouche rouge, maquillage bijoux, etc.) Le maquillage/soin ainsi que les fards multifonctions poursuivent leur lancée à coup de de liners/fards paupières ou de fonds de teint/anticernes.

3 - Peau: protéger nos «bons» microbes

Longue vie aux microbes cutanés! En régulant notre peau, ils lui évitent d'être sèche, acnéique, grasse, sensible ou couperosée. D'où l'intérêt des cosmétiques inédits, lancés par La Roche-Posay et Avène, pour protéger nos «bons» microbes. Un soin anti-acné issu de la recherche microbiosmétique sera bientôt lancé par La Roche-Posay. Et demain, connaître son profil bactérien cutané deviendra aussi indispensable que de savoir son type de peau (sèche, grasse, etc.).

4 - Des cheveux ultra soyeux

Trois tendances caracolent en tête. Empruntant le vocabulaire des soins cutanés, les soins capillaires se targuent désormais d'être des crèmes BB, des coiffants couture (Kerastase), voire des fonds de teint (à la CHI). En parallèle, ils continuent d'être multifonctions même si, au besoin, ils savent jouer la carte du «sur mesure». Enfin, la coloration continue de s'adoucir à coup de Spray Colorant éphémère (gagnant au dernier congrès international Beyond Beauty) ou de coloration avec pigments modifiés (Wella Professionals). Le wet look californien et les vagues hollywoodiennes reprennent du galon, aidées par les nouvelles pommades mousseuses de L'Oréal Professionnel.

5 - Parfums : notes parfumées

«Les jeunes préfèrent les arômes sucrés, affirme l'artiste-parfumeure Anne Flipo, créatrice de Love Story de Chloé. Le règne des floraux fruités, portés par des égéries pop (Beyonce, Katy Perry, Lady Gaga, etc.) va donc se poursuivre». Ce qui n'empêche pas l'industrie de travailler sur de nouvelles notes (cannabis, plantes exotiques, etc.) ou de nouvelles formes parfumées (bijoux de parfum, oPhone, etc.). À l'horizon émergent doucement des fragrances salines comme Balenciaga Édition Mer ou l'Aqua Allegoria Teazzurea de Guerlain. De quoi faire chanter les sirènes...

6 - Haro sur les nocifs infrarouges (IR)

Après les UV, haro sur les nocifs infrarouges (IR), responsables du thermal-ageing. Plusieurs experts soutiennent toutefois que certains IR sont bénéfiques pour la peau car ils la préparent aux UV. Au-delà de la controverse, le dossier reste chaud, tandis que la détox continue d'être tendance - au point où le maquillage s'y frotte, façon Poudre Bio-Détox de Bourjois. Finie la perte de temps ou d'efficacité! Issues de la recherche sur le cancer, des capsules GPS permettent à certains ingrédients cosmétiques d'atteindre les cellules cutanées avec précision, sans perdre d'efficacité en chemin. Quant aux micelles (que l'on a découvert avec les eaux micellaires nettoyantes), elles prennent mille autres nouvelles formes express (huile micellaire Vichy, lingette imbibée de lait micellaire Garnier, etc.).

7 - Des soins plus nature

En Europe, les allégations «sans» (sans gluten, sans parabènes, etc.) pourraient être interdites, «sauf si elles apportent une information utile ou non dénigrante.» De façon plus positive, on commence à parler de soins capillaires végétaliens, de soins cutanés stériles (avec zéro conservateur), éthiques (avec huile d'olive palestinienne, etc.), voire de slow cosmétique. En bref, maintenant que l'on connaît les problèmes, à nous les solutions!

Galerie photo Les essentiels pour un maquillage tendance printemps 2015 Voyez les images