NOUVELLES
05/03/2015 12:05 EST | Actualisé 05/03/2015 12:06 EST

En cherchant la «Cité blanche», des archéologues ont peut-être trouvé une civilisation entière

En cherchant la légendaire « Cité blanche », aussi appelée « Cité du Dieu-singe », des archéologues ont fait une découverte aussi inattendue que grandiose. En effet, en pleine jungle du Honduras, ils sont tombés sur bien plus qu'une ville longtemps disparue : ils ont trouvé une civilisation entière et non identifiée.

Cette histoire débute en 2012. Des images aériennes d'une vallée reculée de la région de La Mosquitia ont révélé la présence de ruines précolombiennes. Des experts ont spéculé que ces ruines pourraient faire partie de la légendaire Cité blanche.

Comme le rapporte le National Geographic :

Pendant des siècles, des explorateurs ont raconté l'histoire des remparts blancs d'une ville perdue aperçus par dessus le feuillage de la jungle. Les histoires d’indigènes parlent d'une « maison blanche » ou d'une « place à cacao » où les ils ont trouvé refuge face aux conquistadors espagnols. En fait, ce serait un paradis duquel personne ne revenait.

Avec l'aide du gouvernement du Honduras, une équipe est récemment partie en expédition vers l'endroit en question pour voir si, réellement, la Cité blanche avait été retrouvée. Ce qu'ils ont constaté les a épatés.

National Geographic, qui avait envoyé un reporter et un photographe pour le voyage, rapporte que l'équipe a en effet trouvé les ruines intactes d'une ville — et plus encore. Christopher Fisher, un des archéologues, a dit au magazine que l'état du site « incroyablement rare ».

Le site découvert daterait de 1 000 à 1 400 avant Jésus-Christ.

La civilisation aurait fondé plusieurs villes dans les environs. Elle aurait existé jusqu'à il y a un millénaire avant de disparaitre. Elle est presque inconnue et n'a même pas encore de nom.

Selon Fisher, cette découverte pourrait avoir une forte incidence sur la version acceptée de l'histoire de cette région. « La documentation offerte par le site est importante pour notre compréhension du Honduras et des sociétés précolombiennes en Amérique latine. »

Fisher a aussi offert une cause possible de la disparition de cette communauté : l'arrivée des Européens et de maladies qu'ils emmenaient du Vieux continent. Ce n'est toutefois qu'une des hypothèses crédibles.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis est une traduction de l'anglais.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Archéologie Biblique Voyez les images