DIVERTISSEMENT
05/03/2015 10:40 EST

«7$ par jour»: le défi de tourner avec de jeunes enfants

Bruno Destombes

Le tournage de la nouvelle websérie d'ICI Tou.tv 7$ par jour se terminait le 4 mars avec six enfants de moins de 8 ans. Tout un défi pour une production qui a dû s'adapter.

« On sait maintenant pourquoi il n'y a pas une série sur l'univers des enfants. C'est quelque chose de tourner avec des enfants. C'est une énergie très dynamique et difficile à canaliser », lance Adib Alkhalidey, coauteur et personnage dans la série, tout comme Mickaël Gouin.

Les auteurs ont d'ailleurs dû retravailler leurs textes au fur et à mesure du tournage pour s'adapter au rythme des enfants. « On remaniait les scènes très souvent, car tourner avec des enfants, c'est aussi les convaincre pendant deux heures de temps de faire une action qu'ils ne veulent plus faire, alors qu'ils l'avaient faite dans une autre prise et on doit raccorder avec une autre prise », précise Mickaël Gouin.

Pour la majorité des jeunes comédiens, c'était une première expérience de tournage. « Malgré tout, ils restent des enfants de 4-5 ans avec toute l'énergie qui vient avec. C'est très spécial de travailler avec des petits humains qui se moquent complètement du projet et qui, lorsqu'ils décident que ça ne leur tente plus de "jouer au tournage", eh bien c'est fini. Cela dit, c'est vraiment gratifiant de les voir réagir au jeu des comédiens adultes et de voir leurs réactions tellement spontanées. Ne sachant pas lire et n'étant pas capables d'apprendre autant de textes, ils n'avaient pas lu les scénarios, alors souvent, lorsqu'on les voit rire ou bouder dans la série, ce sont de réelles réactions, raconte la productrice Joannie Langevin.

La pièce maîtresse du tournage est le réalisateur Sébastien Gagné, père de trois enfants, qui a dirigé les jeunes d'une main de fer dans un gant de velours, usant parfois d'humour, parfois d'autorité selon la situation. « Il a relevé tout un défi. Ce n'est pas évident de réussir à faire jouer une émotion à un enfant tout en faisant de la discipline, en réglant des chicanes et en essuyant des larmes. Nous avons bâti une dynamique familiale sur le plateau. Le réalisateur agissait comme figure paternelle. La coach pour enfants, Nathalie Madore, incarnait une figure maternelle, alors que Mickaël Gouin et Adib Alkhalidey étaient comme les grands frères », ajoute-t-elle.

Ses conseils pour ceux qui veulent tourner avec six enfants en bas âge? « Tourner les scènes avec les enfants le matin, car leur énergie est meilleure. Éviter les collations sucrées pendant le tournage, mais leur en donner plein comme récompense à la fin de la journée. Établir un système de récompenses pour avoir un pouvoir de négociation, sans oublier de bonnes nuits de sommeil. »

Pourquoi le thème de la garderie?

Comment deux jeunes humoristes et auteurs sans enfants ont-ils pu écrire une série sur l'univers d'une garderie et jouer le rôle de deux éducateurs? « On avait vraiment envie d'exploiter cet univers. Les enfants nous ont toujours fait beaucoup rire, et des adultes dans le monde des enfants nous paraissaient vraiment intéressant sur le plan de l'humour », explique Adib Alkhalidey.

« On voulait créer un clash entre le monde des adultes et des enfants. Quel meilleur terrain de jeu qu'une garderie », ajoute Mickaël Gouin.

Les deux auteurs ont travaillé dans des camps de vacances et comme sauveteur et ont utilisé leurs expériences ainsi que celle du réalisateur pour écrire la série.

L'une des jeunes comédiennes de la série, Salomée Paulo, est enchantée de sa participation à la série, d'avoir vu l'envers du décor, une première pour elle. « J'ai aimé jouer un rôle et voir les caméras, les écrans, et j'ai appris que j'étais belle et bonne », raconte-t-elle assise sur les genoux de papa Philippe Paulo, présent sur place en alternance avec la maman et les grands-parents.

7$ par jour est une série de 12 épisodes de 5 à 6 minutes chacun qui sera en ligne sur Tou.tv le 31 mars prochain. Elle est produite par Jessie Films, la boîte de production de Patrick Huard et François Flamand.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 5 séries québécoises à surveiller Voyez les images