BIEN-ÊTRE
04/03/2015 03:18 EST | Actualisé 04/03/2015 04:20 EST

Véronique Verreault, entrepreneure montréalaise, a besoin de votre aide pour financer le Miss On the Go (VIDÉO)

Face à la réticence de certains investisseurs à se lancer dans l'industrie du jouet sexuel, la Montréalaise Véronique Verreault se tourne vers le site de sociofinancement Indiegogo pour commercialiser le Miss On the Go, un appareil qui veut utiliser les nouvelles technologies pour moderniser le vibrateur féminin traditionnel.

En bref, le Miss On the Go « combine l'utile et l'agréable grâce à la technologie pour emballer votre journée », selon la page du produit sur Indiegogo. En effet, le Miss On the Go est relié à une application mobile, qui offre une variété d'options possibles, par exemple contrôler l'intensité des vibrations.

En quoi est-ce « utile »? Et bien, il existe une fonction contrôlée par l'application qui permet de faire des exercices de Kegel, c'est-à-dire des exercices qui améliorent le tonus des muscles pelviens. Entre autres avantages de cette tonification, Véronique Verreault mentionne une augmentation du plaisir « pour vous et votre partenaire pendant la relation sexuelle » et la prévention de l'incontinence.

Encore mieux, selon l'entrepreneure, le Miss On the Go serait bon pour la confiance en soi des femmes qui l'utilisent. « Une vie sexuelle saine inspire la confiance en soi. » Ainsi, en pouvant contrôler son plaisir sexuel en tout temps, ou en donnant le contrôle de l'appareil à un inconnu grâce à l'application (un genre de Tinder sans les préliminaires), les utilisatrices pourraient améliorer leur opinion d'elles-mêmes. « Tu es en plein meeting et tu portes ton Miss On the Go, moi je dis, félicitation, c’est ton choix à toi », a déclaré Véronique au magazine Les Affaires.

«Let the game begin»

On peut aussi donner le contrôle de l'appareil à son partenaire de vie, ce qui, selon des gens qui s'expriment dans la vidéo ci-haut, peut permettre à la flamme de l'amour de rester allumée.

Véronique Verreault se dit être passionnée « par le bien-être et l'érotisme » et avoir des objectifs de vie élevés. Après des études à l'UQAM et à McGill, elle a voulu « réaliser son rêve : lancer sa propre entreprise dans un marché fascinant où elle pourrait utiliser ses connaissances, sa créativité et sa touche personnelle pour améliorer la vie des femmes et des couples ».

L'entrepreneure tente d'amasser 40 000 $ pour financer son projet. Sur la page Indiegogo de Miss On the Go sont offerts plusieurs forfaits, dont l'un d'eux à 95 $ pour les Canadiens qui permettra d'obtenir en premier le produit (d'une valeur de 169 $) à la fin de la campagne de sociofinancement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoLes meilleures scènes de sexe de l'Histoire du cinéma, selon TimeOut Voyez les images