BIEN-ÊTRE
04/03/2015 11:35 EST | Actualisé 04/05/2015 05:12 EDT

Les Occidentaux devraient réduire leur consommation de sucre des deux tiers, selon l'OMS

PABimages via Getty Images
Cakes and donuts

LONDRES - L'Organisation mondiale de la Santé recommande à la population de réduire sa consommation de sucre.

L'agence onusienne estime que le sucre ne devrait représenter que 5 ou 10 pour cent du nombre total de calories consommées chaque jour.

De nouvelles règles dévoilées mercredi se concentrent sur les sucres ajoutés aux aliments transformés ou à ceux qu'on retrouve dans le miel, les sirops et les jus de fruits. Le document ne s'attarde pas aux sucres retrouvés dans les fruits, les légumes et le lait.

L'OMS dit que des «preuves solides» démontrent que de maintenir les sucres ajoutés à moins de 10 pour cent de notre alimentation réduit les risques d'embonpoint, d'obésité et de caries.

Des études indiquent aussi que les gens qui consomment de grandes quantités de sucre sont plus à risque de mourir prématurément, notamment de problèmes cardiaques.

Pour se plier aux nouvelles directives, les Occidentaux devraient réduire leur consommation moyenne de sucre environ des deux tiers.

Des experts estiment que la cible de 10 pour cent est plus réaliste pour les pays occidentaux, tandis que l'objectif de 5 pour cent s'adresse aux pays en voie de développement.

L'OMS dit que la majorité des gens ne savent pas quelle quantité de sucre ils consomment puisque le produit est souvent camouflé dans des aliments qui ne sont pas considérés comme sucrés, comme le ketchup.

Kieran Clarke, de l'université Oxford, est d'avis que la population devrait faire plus d'exercice pour contrebalancer son goût du sucre.

«Si vous faites assez d'exercice, vous pouvez manger pratiquement n'importe quoi, a-t-elle dit. Mais c'est très difficile d'éviter de grandes quantités de sucre, à moins de ne manger que des fruits et légumes.»

Galerie photo Sucre: 5 alternatives Voyez les images