NOUVELLES
04/03/2015 05:27 EST | Actualisé 04/03/2015 05:27 EST

Découverte d'un graffiti raciste sur une voiture à Saguenay

Radio-Canada.ca

Une surprise, un choc, même : Mohammed Zemouche ne sait plus quoi penser après la découverte, mercredi matin, d'un graffiti raciste sur sa voiture.

Les trois K, symbole du Ku Klux Klan, groupe américain prônant la supériorité blanche, avaient été écrites à l'aide de peinture en aérosol, vraisemblablement au cours de la nuit.

L'homme, parti d'Algérie pour s'installer au Canada et qui vit dans la région depuis quatre ans, admet en avoir eu le souffle coupé.

« Je ne fais partie ni d'une religion quelconque, je ne suis pas un intégriste, je ne suis pas un radicaliste. On est venu pour s'intégrer au Québec, mon enfant est né ici. Je trouve que c'est injuste ce qu'ils font. »

— Mohammed Zemouche

Son voisin, Aurélien Kamdem, est aussi sous le choc.

« On se pose la question : est-ce qu'on est encore en sécurité vraiment? C'est la question que je me pose aujourd'hui. »

— Aurélien Kamdem

Une plainte a été déposée à la sécurité publique de Saguenay.

Son porte-parole, Bruno Cormier, précise qu' « il arrive qu'on ait des plaintes comme ça, mais ce n'est pas courant », affirme-t-il.

Pour l'instant, les policiers n'auraient aucun indice sur les auteurs de ces graffitis.

Ce n'est pas la première fois que des événements à caractère xénophobes font les manchettes à Saguenay : en août 2013, du sang de porc avait été répandu sur la façade de la mosquée.

Un an plus tard, des autocollants sur lesquels on pouvait lire « 0 % halal, 0 % casher, 100 % Québécois » étaient distribués au centre-ville de Chicoutimi, un geste revendiqué par un groupe se faisant appeler les Québécois de souche.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo "Moi aussi, je suis d'Harvard" : les étudiants noirs contre le racisme Voyez les images