NOUVELLES
03/03/2015 09:49 EST | Actualisé 03/03/2015 10:00 EST

Quelques-uns des clichés d'Elliot Erwitt, maître de la couleur

« Il faut réagir à ce qu'on voit, idéalement sans idée préconçue. Il y a des images partout; c'est une question de remarquer les choses et de les organiser. Il faut regarder ce qu'il y a autour de soi : l'humanité et le drame de la vie. »

Voilà, en bref, la philosophie derrière les photos mémorables prises par le photographe Elliot Erwitt au courant de sa longue carrière. Des photos inoubliables comme celle d'un couple vu dans la réflexion d'un rétroviseur, sur le bord de la mer, celle d'un garçon français sur une bicyclette cachée par deux baguettes de pain, ou celle de ces chiots comiques promenés par leurs maîtres stylés.

Membre de la coopérative de photographes Magnum, Erwitt est bien connu pour ses portraits de vedettes, comme ceux de Marilyn Monroe et Che Guevara. Ces images font partie de l'histoire américaine et européenne, des années 1940 à aujourd'hui. Elles mettent en évidence de façon subtile et ironique des éléments absurdes de la vie de tous les jours.

Pour Erwitt, « avec la couleur on décrit, avec le noir et blanc on interprète ». Il utilisait les deux façons de faire, la première pour ses œuvres publiées, la seconde pour ses projets personnels. Des immenses archives issues de sa carrière est née l'exposition « Kolor » : une sélection de 45 clichés incluant des portraits, des séances photo et de la photo de rue.

Si vous passez par hasard dans le coin de Cologne, en Allemagne, d'ici le 26 mars, vous pourrez voir cette expo à la galerie In Focus. Sinon, nous avons ici quelques-unes des photos de l'artiste.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Italie est une traduction.