NOUVELLES
01/03/2015 08:26 EST | Actualisé 01/05/2015 05:12 EDT

Le prince William visite la Chine

PÉKIN, Chine - Le prince William a entamé lundi la première visite officielle d'un membre important de la famille royale britanniqueen Chine en près de 25 ans.

Il a notamment remis au président Xi Jinping une invitation de la reine à se rendre au Royaume-Uni cette année, lors d'une visite au Grand Hall du Peuple, où siège l'assemblée législative chinoise. Le président Xi a accepté l'invitation.

La visite de trois jours du prince à Pékin, Shanghaï et dans le sud-ouest de la Chine, près de la frontière avec la Birmanie, mettra à l'épreuve les capacités diplomatiques du deuxième aspirant à la couronne britannique.

Le prince William ne visitera pas Hong Kong, que le Royaume-Uni a remis à la Chine en 1997 et où d'importantes manifestations démocratiques ont éclaté l'an dernier.

Le prince William a dit au président Xi et au reste de la délégation chinoise — dont le conseiller principal en politique étrangère Yang Jeichi et au ministre des Affaires étrangères Wang Yi — qu'il désire renforcer les relations entre les deux pays.

En début de journée lundi le prince a visité un musée situé dans une cour intérieure datant des années 1890 et qui a été rénovée. Il a rencontré des représentants d'agences caritatives et des jeunes avec qui ils travaillent. Ces agences ont un lien avec son père, le prince Charles.

Un garçon de 14 ans qui souffre de graves problèmes de la vue a confié au prince qu'il rêve de chanter l'opéra au palais royal. «Et bien tu as peut-être rencontré la bonne personne. On pourra peut-être organiser quelque chose», lui a répondu le prince.

Un enfant de 10 ans a quant à lui remis un dessin au prince, qui a promis de l'afficher dans la chambre de son fils, le prince George.

Le prince avait précédemment visité la Cité interdite, où résidait jadis les empereurs.

La visite de William ne devrait générer que peu d'intérêt pour les Chinois en l'absence de sa femme Kate, qui attend leur deuxième enfant le mois prochain.

À Shanghaï le prince a inauguré une exhibition mettant en vedette la créativité et l'innovation britanniques, en plus de rencontrer des gens d'affaires, dont Jack Ma, le fondateur d'Alibaba. Il s'est aussi entretenu avec des représentants du milieu cinématographique chinois.

Son dernier arrêt en Chine sera un sanctuaire pour éléphants et une réserve naturelle à Xishuangbanna, dans la province du Yunnan.

Le prince Charles avait visité la Chine en 1986. Il avait alors causé un malaise en déclarant qu'il risquait de finir par avoir «les yeux plissés» s'il restait trop longtemps.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!