NOUVELLES
01/03/2015 06:17 EST | Actualisé 01/05/2015 05:12 EDT

Ebola: le vice-président de la Sierra Leone se place lui-même en quarantaine

FREETOWN, Sierra Leone - Le vice-président de la Sierra Leone s'est volontairement placé en quarantaine après qu'un de ses gardes du corps ait succombé au virus Ebola.

Samuel Sam-Sumana devait assumer la présidence par intérim dimanche soir, quand le président Ernest Bai Koroma quittera la Sierra Leone pour assister à une conférence des Nations unies sur l'Ebola en Belgique.

M. Sam-Sumana dirigera le pays depuis chez lui.

Il est le plus important dirigeant africain à être placé en quarantaine depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, une catastrophe dont le bilan frise les 10 000 morts.

Cette annonce met en relief la récente hausse du nombre d'infections en Sierra Leone, un pays qui enregistre des déboires dans sa lutte contre la maladie.

M. Sam-Sumana a décidé de se placer volontairement en quarantaine pour 21 jours, après qu'un membre de son personnel de sécurité ait succombé au virus mardi dernier.

Il a évoqué, par voie de communiqué, la responsabilité collective des Sierra-Léonais pour briser la chaîne de transmission en isolant les malades, en rapportant toutes les infections et en évitant de toucher les morts.

L'annonce de M. Sam-Sumana survient après que le président Koroma ait remis en place samedi les restrictions imposées aux déplacements publics, en réponse à la hausse des infections. La Sierra Leone rapporte 18 nouveaux cas pendant la semaine qui s'est terminée samedi, contre 16 pendant la semaine précédente. Le pays avait jusqu'à ce moment enregistré une série de déclins.

Plusieurs pêcheurs ont été infectés quand un de leurs collègues est mort en mer. Ces pêcheurs sont ensuite rentrés chez eux, où ils ont infecté d'autres personnes.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!