NOUVELLES
28/02/2015 10:50 EST | Actualisé 30/04/2015 05:12 EDT

La prison à vie pour 5 chefs des Frères musulmans; peine de mort pour 4 autres

LE CAIRE, Égypte - Une cour égyptienne a condamné samedi cinq dirigeants des Frères musulmans à la prison à vie, et quatre autres à la peine de mort.

Les sentences découlent d'affrontements en banlieue du Caire le 30 juin 2013, quatre jours avant le coup d'État qui a renversé le président islamiste Mohammed Morsi. Onze personne étaient mortes et 91 avaient été blessées. Les accusations comprenaient notamment meurtre et possession d'arme à feu. Le verdict pourra être porté en appel.

Le guide suprême des Frères musulmans, Mohammed Badie, et son adjoint, Khairat al-Shater, font partie de ceux condamnés à la prison, avec l'ancien avocat Mohammed el-Beltagy, le chef du parti Saad el-Katatni et son adjoint, Essam el-Erian. Badie est déjà condamné à la peine de mort dans un autre dossier.

Dans la cage des défendants, les hommes ont montré quatre doigts, un geste qui symbolise l'opposition au gouvernement militaire. Selon le journal al-Masry al-Youm, à un moment, Mohammed Badie a crié: «À bas tous les juges militaires, à bas (le président Abdel-Fattah) el-Sissi.»

Quelque 22 000 personnes ont été arrêtées depuis que Mohammed Morsi a été chassé du pouvoir, dont les dirigeants des Frères musulmans et des activistes non islamistes arrêtés par la police durant des manifestations.

Morsi, le premier président élu démocratiquement d'Égypte, est lui-même devant les tribunaux pour quatre procès différents, entre autres pour avoir organisé des évasions de prison, conspiré avec les pouvoirs étrangers et incité au meurtre de manifestants. Il pourrait obtenir la peine capitale pour cette dernière accusation.