NOUVELLES
28/02/2015 02:46 EST | Actualisé 30/04/2015 05:12 EDT

Irak: des attentats font 37 morts dans la région de Bagdad

BAGDAD - Alors que le premier ministre irakien promettait de punir les militants islamistes qui ont détruit des artefacts anciens dans le nord du pays, des voitures ont explosé dans des endroits publics et des postes de contrôle chiites dans la capitale irakienne et au nord, faisant 37 morts.

Les premières bombes ont explosé près du marché de Balad Ruz, à 70 kilomètres au nord-est de Bagdad. Onze personnes sont mortes, 50 ont été blessées, selon les autorités policières et hospitalières.

Plus tard, un automobiliste-kamikaze a attaqué un poste de contrôle où travaillent des miliciens chiites, près de Samarra, faisant 16 morts et 31 blessés.

Samarra et ses environs sont constamment visés par des attaques du groupe État islamique, qui contrôle environ le tiers de l'Irak et de la Syrie. Des affrontements entre les forces de la sécurité irakiennes et des militants islamistes ont suivi l'attentat à Samarra.

Samedi soir, une bombe a tué quatre personnes dans l'ouest de Bagdad, alors qu'une autre dans le quartier Abu Dashir a tué trois personnes et en a blessé huit autres.

Quatre obus de mortier ont également atteint des maisons à Sabaa al-Bour, juste au nord de Bagdad, faisant cette fois trois morts et six blessés.

Le ministre de l'Intérieur a par la suite rapporté que des agents frontaliers avaient repoussé une attaque de militants islamistes à un poste sur la frontière entre l'Irak et l'Arabie saoudite. Plusieurs militants auraient été tués.

Entre-temps à Bagdad, le premier ministre Haider al-Abadi a juré qu'il retrouverait et punir les vandales qui ont détruit d'anciens artefacts et statues à Mossoul. Jeudi, le groupe armé État islamique a publié une vidéo dans laquelle des militants cagoulés se servent de masses pour détruire ces statues faisant référence à la spiritualité chrétienne des Assyriens.

«Ces terroristes criminels et barbares tentent de détruire l'héritage de l'Homme et de la civilisation irakienne», a déclaré le premier ministre. «Nous les pourchasserons pour leur faire payer chaque goutte de sang versé en Irak et pour la destruction de la civilisation irakienne.»