DIVERTISSEMENT
26/02/2015 02:07 EST | Actualisé 26/02/2015 02:28 EST

L'Université du Texas débourse 2,2 millions de dollars pour acquérir les archives de García Márquez

AP Photo/Andres Reyes

Le Harry Ransom center, qui abrite les archives littéraires de l'Université du Texas, a annoncé qu'il avait acquis les archives de Gabriel García Márquez au prix de 2,2 millions de dollars.

Les archives du Prix Nobel de littérature 1982 couvrent plus de 50 ans et comptent 10 manuscrits originaux, surtout écrits en espagnol, notamment Cent ans de solitude, son roman publié en 1967.

Elles contiennent aussi plus de 2000 correspondances, entre autres, des lettres de Carlos Fuentes et de Graham Greene, des brouillons de son discours écrit lorsqu'il a reçu le prix Nobel en 1982 et plus de 40 photos.

Le coût de cette acquisition était tenu secret depuis novembre, mais le bureau du procureur général de l'État a obligé l'Université du Texas à le dévoiler publiquement jeudi dernier.

Selon le Harry Ransom center, de l'Université du Texas, un tel dévoilement pouvait nuire aux négociations à venir en vue de l'achat de futures collections ou d'archives.

D'autres archives à fort prix

En 2005, le Harry Ransom center avait payé 5 millions de dollars pour la couverture du scandale du Watergate par les reporters Bob Woodward et Carl Bernstein.

Il a également acquis pour 2,5 millions de dollars les archives de l'écrivain Norman Mailer en 2008, et 1,5 million de dollars, pour celles du Prix Nobel J.M. Coetzee, en 2011.

Ces collections ont été achetées sous la direction de Thomas Staley, qui a pris sa retraite du Harry Ransom center en 2013. L'achat des archives de García Márquez a été négocié par le nouveau directeur du centre, Stephen Ennis.

Des critiques en Colombie et au Mexique

Gabriel García Márquez est mort à Mexico, en avril 2014. L'achat de ces archives par l'Université du Texas a soulevé des critiques en Colombie, son pays natal, et au Mexique, son pays d'adoption.

Les opposants à cette initiative ne comprennent pas pourquoi l'œuvre de Gabriel García Márquez resterait dans un pays qu'il a souvent critiqué.

La famille de García Márquez précise que la collection n'a pas été offerte au plus offrant, mais au Harry Ransom center parce que sa réputation en matière de conservation d'archives littéraires est irréprochable.

Le Harry Ransom center possède aussi de vastes archives ayant appartenu aux écrivains Jorge Luis Borges, William Faulkner, James Joyce, Samuel Beckett, T. S. Eliot, Ernest Hemingway et John Steinbeck.

Le romancier colombien Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature 1982, est considéré comme l'écrivain hispanophone le plus populaire depuis Cervantès, l'auteur de Don Quichotte, au 17e siècle.

Ses livres, traduits dans une quarantaine de langues, se sont vendus à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires dans le monde entier, et depuis sa mort, leur vente a connu un regain.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Livres québécois à surveiller en 2015 Voyez les images