NOUVELLES
26/02/2015 10:02 EST | Actualisé 26/02/2015 10:02 EST

Les Innus veulent se donner un gouvernement national

PC

Les neuf communautés innues du Québec espèrent se donner un gouvernement national d'ici deux ans. Réunis à Essipit depuis trois jours, les chefs innus veulent un plus grand rapport de force face aux gouvernements et aux entreprises, dans l'éventualité d'un développement accéléré du Nord.

Cela faisait 20 ans que les neuf communautés n'avaient pas été unies dans une organisation commune, soit depuis la dissolution du Conseil attikamek-montagnais.

Les Innus revendiquent des droits ancestraux sur la moitié du territoire québécois. En parlant d'une seule voix, la nation innue veut devenir une autorité incontournable dans le développement du Nord, qu'il soit minier ou hydroélectrique.

« On est confrontés, à ce moment-ci là, à la volonté d'un gouvernement de développer le Nord. Et présentement, on a le sentiment qu'on n'est pas assis à la même place pour s'assurer qu'on puisse le faire en respect de nos droits », affirme Gilbert Dominique, chef de la communauté de Matimekush-Lac John.

Le chef Real McKenzie veut pour sa part « assurer l'avenir de nos enfants sur toute la base du territoire ».

Avant la formation du gouvernement national, les chefs devront ébaucher une constitution et, pour ce faire, consulter les 18 000 Innus. Ils devront déterminer aussi quels pouvoirs les communautés délègueront à ce gouvernement qui fonctionnera sur le modèle d'une confédération.

Dans l'intervalle, un secrétariat intérimaire commencera la promotion et la défense d'intérêts communs, jusqu'à ce que le gouvernement soit formé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les Premières nations manifestent à Ottawa Voyez les images