Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'adultère dépénalisé en Corée du Sud: pourquoi un fabricant de préservatif a vu son action exploser en une journée

BOURSE - Bonne nouvelle pour les libertins de Corée du Sud, la Cour constitutionnelle a enfin légalisé l'adultère, ce 26 février. Depuis 1953, ceux qui s'en rendaient coupables étaient passibles d'une peine allant jusqu'à deux ans de prison.

L'affaire était prise au sérieux puisque 5500 personnes se sont retrouvées devant un tribunal ces six dernières années sous ce chef d'accusation, dont 900 rien qu'en 2014. Mais le nombre de cas n'a cessé de diminuer au fil des années, et les condamnations sont devenues rarissimes. À l'heure actuelle, la Corée du Sud ne compterait que 22 adultérins derrière les barreaux.

En tout cas, il semble que les Coréens ont l'intention d'en profiter. Aussitôt après la décision de justice, l'action d'Unidus Corp, le plus gros fabricant de préservatif du pays, a bondi de 15% à la Bourse de Séoul, soit la limite quotidienne de gain fixée par les autorités locales.

À l'origine, la loi était destinée à protéger les droits des femmes à une époque où le mariage ne leur en fournissait guère. Les femmes n'avaient souvent aucun revenu tandis que le fait de divorcer était extrêmement mal vu.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les différences entre Corée du Nord et Corée du Sud

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.