NOUVELLES
25/02/2015 03:54 EST | Actualisé 26/02/2015 11:45 EST

Essai hivernal des Hyundai Santa Fe XL et Genesis (PHOTOS)

Hyundai Canada

Hyundai nous a conviés dans la région de Charlevoix pour évaluer les systèmes de traction intégrale disponibles sur le Santa Fe XL et la Genesis. Une berline et un VUS pour deux manières différentes d’aborder la conduite hivernale.

Lorsqu’on magasine une auto au Québec, le choix du type de traction fait partie des choix importants. Traction avant, intégrale, propulsion, le choix qui sera fait va influencer directement la conduite hivernale.

C’est pour nous montrer les capacités de deux modèles de sa gamme dans la neige que Hyundai nous a conviés dans la région de Charlevoix pour essayer le Santa Fe XL et la berline Genesis. Et les conditions climatiques étaient parfaites pour ce test puisque le froid et la neige nous ont accompagnés pendant toute la journée.

Sur la route

Globalement, le Santa Fe XL nous a convaincus. Le VUS intermédiaire de Hyundai s’est montré à l’aise dans ces conditions climatiques difficiles. Dynamiquement, il met en confiance et offre une conduite sécurisante. La direction s’est montrée suffisamment précise, le freinage puissant et rassurant. La bonne gestion de l’ABS est aussi à souligner. Son déclenchement est tardif, ce qui permet de profiter d’une bonne puissance de ralentissement. Un travail facilité par les pneus (Blizzak DM-V1, 235/55R19) qui nous ont donné satisfaction dans ces conditions.

Au niveau du moteur, notre modèle d’essai était équipé du V6 3,3 litres de 290 chevaux et 252 lb-pi, qui offre la traction nécessaire même sur de la neige. Le dosage de l’accélérateur n’appelle aucun commentaire particulier. Même dans ces conditions difficiles, le Santa Fe est performant et efficace.

Changement d’ambiance du côté de la Genesis. La berline signée Hyundai a clairement élevé son niveau de jeu. Pour venir jouer avec les Allemandes, elle a rehaussé ses performances, son comportement routier et sa finition.

Et force est de constater que c’est une réussite. L’auto est agréable à regarder, bien finie, confortable, bref tout ce qu’on attend d’une berline de ce type. Offerte à partir de 43 000$, son rapport qualité/prix/prestations est vraiment intéressant.

Deux motorisations sont disponibles, un V6 3,8 litres de 311 chevaux et un V8 de 5,0 litres développant 420 chevaux.

Elle n’est disponible qu’avec la traction intégrale, ce qui n’est pas un problème chez nous. Mais pour améliorer la consommation d’essence (un point faible du rouage intégral) la transmission intelligente de Hyundai H-Trac (réservé à la Genesis pour l'instant) répartit la puissance en fonction des besoins.

Le H-Trac peut pratisuement transformer l’auto en propulsion sur une route sèche (90% de la puissance à l’essieu arrière) puis revenir à la traction intégrale classique avec 50% à l’avant, 50% à l’arrière. Cela permet d’adapter la traction en fonction des conditions rencontrées. L'électronique embarquée modifiant également le comportement de la transmission intégrale en fonction du mode de conduite sélectionné (Sport, Normal, Éco)

Et à l’usage, c’est totalement transparent pour le conducteur qui profite simplement d’une très bonne motricité. L’efficacité du système (qui devrait équiper d’autres modèles de la gamme dans le futur) est vraiment impressionnante. Seul bémol, les Continental WinterContact (P245/45R18) utilisés lors de notre essai n’offrent pas une excellente adhérence.

Malgré ce handicap, la traction était bonne, même en essayant volontairement de mettre la voiture en défaut. Mais le freinage souffrait d’un déclenchement intempestif de l’ABS. L'anti-blocage se déclenche trop rapidement, là où le Santa Fe pouvait freiner sereinement dans les mêmes conditions. Des pneus d’hiver plus performants règleraient certainement ce problème.

Sur circuit

Hyundai nous avait aussi réservé un exercice sur circuit à réaliser avec les deux autos. Comme sur la route, la Genesis était plus en difficulté à cause de ses pneus, même si le circuit, dont la moitié était en glace vive, ne l’aidait pas vraiment.

Du côté du Santa Fe, nous avons pu constater qu’il était possible de rouler étonnamment rapidement sur une surface aussi glissante. Et avec les aides à la conduite retirées, le VUS de Hyundai acceptait les glisses, se montrant étonnamment à son aise dans cet exercice pour lequel il n’a pas été conçu.

Voyant notre enthousiasme, un ingénieur de la marque venu spécialement de Corée du Sud, a désactivé les roues arrières motrices, pour nous montrer la différence avec un modèle à traction. La conclusion est sans appel : si vous voulez acheter un Santa Fe, oubliez la version de base à traction avant!

Hyundai Genesis 2015

V6 3,8 litres, 311 ch, 296 lb-pi

Prix : de 43 000 à 53 000 $

Version V8 : 62 000 $

Hyundai Santa Fe XL 2015

V6 3,3 litres, 290 ch, 252 lb-pi

Prix de base (Traction) : 31 299 $

Prix des versions à traction intégrale : de 35 699 à 43 799 $

Galerie photo Conduite hivernale Hyundai Santa Fe et Genesis à Charlevoix Voyez les images