DIVERTISSEMENT
24/02/2015 08:20 EST | Actualisé 25/02/2015 02:54 EST

Alex Nevsky: gérer l'exposition médiatique (ENTREVUE)

David Kirouac

Alex Nevsky vient de se joindre à l’aventure de La voix, à TVA, à titre de mentor de l’équipe de Marc Dupré, et continuera sa tournée Himalaya mon amour jusqu’à la fin de l’été, après quoi il compte s’offrir une pause et s’éloigner un peu des caméras et des projecteurs.

«Je veux faire un autre disque et je dois avoir de l’espace dans ma tête si je veux le faire, explique le chanteur et nouveau porte-parole du Festival international de la chanson de Granby (FICG). Ce n’est pas en étant partout que je vais y arriver. J’ai comme atteint une limite ; je ne veux pas «saturer l’affaire» et ce que fais, c’est de la musique…Il faut que je décroche pour pouvoir composer quelque chose.»

L’auteur-compositeur ne s’en cache pas : il a un peu de mal à négocier avec l’exposition médiatique qui le suit depuis son triomphe à l’ADISQ, où il a raflé trois trophées prestigieux, ceux d’Interprète masculin de l’année, de la Chanson de l’année (On leur a fait croire) et de l’Album pop de l’année.

Si les récompenses lui ont permis de rejoindre un plus vaste public encore, elles ont aussi décuplé l’intérêt des journalistes à son égard. Dans les jours suivant le gala, fin octobre dernier, le bruit qu’il serait en couple avec Stéphanie, du duo Les sœurs Boulay, a couru, et cette intrusion dans sa vie intime ne lui a pas beaucoup plu.

«Je suis quand même très prude, reconnaît Alex. Je n’ai pas envie de tout mélanger. La semaine dernière, j’avais ma face au milieu de la grille de mots croisés d’Échos Vedettes! Je me suis dit que c’était un peu rendu ça, ma vie… Je trouve ça vraiment bizarre!»

«Il faut que j’apprenne jusqu’où je veux aller, les limites que je veux imposer. Ça, on l’apprend quand la célébrité arrive. Quand on commence, on n’est pas au courant que ça va créer ça. Les gens «s’essaient» de partout, alors… Il faut apprendre à gérer le succès, ce qui ne s’apprend pas, à l’école. Car ce n’est pas tout le monde qui l’a vécu et qui peut en parler...»

LIRE AUSSI:

Festival international de la chanson de Granby : Alex Nevsky, grand frère des participants

Collaborer avec d’autres artistes

Cette expérience de vie privée – vie publique, Alex pourra néanmoins la partager avec les candidats de La voix, et les participants du 47e Festival international de la chanson de Granby, qui se tiendra du 19 au 29 août et dont la période d’inscriptions est ouverte depuis aujourd’hui même.

«Travailler avec des artisans qui font leurs chansons ou avec des interprètes, ça me ressemble. C’est nouveau pour moi et c’est merveilleux. Je trouve ça beau. Il y a une différence entre La voix et le festival de Granby, mais en même temps, pas tant que ça. On fait de la chanson, on veut tous aller à la même place, et on veut que nos chansons soient entendues par le plus de gens possible…»

Découvrez la capsule de La Fabrique culturelle:

alex nevsky

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST