NOUVELLES
24/02/2015 12:11 EST | Actualisé 26/04/2015 05:12 EDT

Milos Raonic sera de la partie contre le Japon au premier tour de la Coupe Davis

MONTRÉAL - Milos Raonic et ses partenaires de jeu canadiens sont impatients de retrouver le Japon la semaine prochaine, au premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis. Ils ont en effet une revanche à prendre.

L'an dernier à Tokyo, le Japon s'était imposé pour obtenir son laissez-passer pour les quarts de finale de la compétition. Le Canada était toutefois privé de ses deux meilleurs joueurs de simple, Raonic et Vasek Pospisil, tous les deux blessés.

Le dénouement pourrait être très différent cette fois. Raonic et Pospisil seront de la partie et en pleine forme. De plus, la rencontre aura lieu à l'intérieur en sol canadien, au Doug Mitchell Thunderbird Sports Centre de Vancouver, sur une surface rapide qui convient bien aux protégés du capitaine Martin Laurendeau.

«Ça fait toute la différence pour nous de jouer à la maison. Un match de la Coupe Davis dans le Groupe mondial, c'est toujours difficile. Il faut donc profiter de l'avantage de jouer chez nous. Au cours des dernières années, nous avons offert de bonnes performances à la maison. La foule se veut également un énorme atout. Nous nous sentons très confiants.»

Bien entendu, le Japon représente un défi de taille. L'équipe misera sur son chef de file, Kei Nishikori, cinquième joueur mondial et finaliste aux Internationaux des États-Unis. Il s'est révélé la bête noire de Raonic en 2014 sur le circuit professionnel. Le Japonais mène leur face à face 4-2, mais Raonic (10-4 en 2015) a remporté leur dernier duel en demi-finale à Brisbane, début janvier.

«C'est une occasion en or pour Milos d'élever son jeu et d'offrir un grand match de tennis s'il doit affronter Nishikori.»

Pour cette rencontre, disputée du 6 au 8 mars, Raonic sera épaulé de Pospisil (63e), Frank Dancevic (163e) et du spécialiste du double Daniel Nestor.

L'équipe japonaise sera complétée de Go Soeda (83e), Tatsuma Ito (91e) et Yasutaka Uchiyama (282e).

Comme c'est souvent le cas dans le Groupe mondial de la Coupe Davis, le match de double du samedi pourrait être déterminant dans l'issue de l'affrontement. Laurendeau est le premier à le reconnaître.

«Quatre-vingt pour cent des confrontations de Coupe Davis sont gagnées par l'équipe qui remporte le double, a prévenu le capitaine. C'est une statistique qui ment rarement. Je pense que ça va être le cas pour notre rencontre contre le Japon.

«Nishikori est très à l'aise en double même s'il ne joue pas beaucoup. Il nous a d'ailleurs battus l'an passé en double. Mais à l'intérieur et dans nos conditions de jeu, j'aime croire que nous sommes encore les favoris.»

Nestor, à sa 22e année au sein de l'équipe canadienne de la Coupe Davis, sera définitivement du double, lui qui occupe le quatrième rang mondial de la spécialité. Il figure au troisième rang sur la liste des joueurs de double les plus titrés de l'ère ouverte (86).

En vertu de son neuvième rang au classement de la Coupe Davis, le Canada sera la tête de série de cette rencontre. Le Japon occupe la 12e position.

Le gagnant de cette rencontre accèdera aux quarts de finale et sera assuré de conserver sa place au sein du Groupe mondial pour 2016. Quant au perdant, il devra disputer une rencontre de barrage dans l'espoir de rester parmi l'élite pour l'an prochain.

Le Canada évolue au sein du Groupe mondial pour une quatrième année consécutive. Son meilleur résultat a été une présence dans le carré d'as, en 2013, grâce à des gains aux dépens de l'Espagne et de l'Italie, à Vancouver, avant de s'incliner face à la Serbie, à Belgrade.

Le Japon fait partie du Groupe mondial pour une deuxième année de suite. Sa victoire de février dernier contre le Canada représentait son premier gain à ce niveau. En l'absence de Nishikori, blessé, les Japonais avaient été dominés 5-0 par les Tchèques en quarts de finale.