NOUVELLES
24/02/2015 04:43 EST | Actualisé 26/04/2015 05:12 EDT

Le TSX recule après l'annonce de résultats décevants pour la Banque de Montréal

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, les titres du secteur de la finance ayant cédé du terrain après que la Banque de Montréal eut dévoilé des résultats inférieurs aux attentes. En outre, la présidente de la Réserve fédérale des États-Unis, Janet Yellen, a continué de préparer le terrain pour une hausse des taux d'intérêt au sud de la frontière.

L'indice composé S&P/TSX a perdu 35,29 points pour terminer la séance à 15 164,97 points, les secteurs de l'énergie et de l'or ayant aussi contribué au déclin.

La Banque de Montréal (TSX:BMO) a affiché mardi un bénéfice en baisse, ce qu'elle a attribué à un «contexte incertain caractérisé par d'importantes fluctuations du prix du pétrole, des taux d'intérêt à long terme et du dollar canadien».

Son bénéfice net ajusté s'est chiffré à 1,04 milliard $, soit 1,53 $ par action, ce qui s'est avéré inférieur aux attentes des analystes. L'action de la Banque de Montréal a reculé de 1,55 $ à 75,83 $. La plupart des autres grandes banques canadiennes dévoileront leurs plus récents résultats trimestriels au cours de la semaine, sinon la semaine prochaine.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,51 cent US à 80,03 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont clôturé en hausse, Mme Yellen ayant répété que la banque centrale ferait preuve de patience avant de décider d'une hausse des taux d'intérêt. La présidente de la Fed a ajouté qu'avant de faire grimper les taux, elle cesserait d'abord de faire allusion à cette «patience».

Plusieurs observateurs croient qu'une hausse des taux pourrait survenir dès le mois de juin.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 92,35 points à 18 209,19 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 5,83 points à 2115,49 points et que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 7,15 points à 4968,12 points.

À Toronto, le secteur de l'énergie a retraité de 0,63 pour cent, pendant que le cours du pétrole brut cédait 17 cents US à 49,28 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le groupe des actions de sociétés aurifères a quant à lui perdu 1,25 pour cent, tandis que le cours du lingot d'or effaçait 3,50 $ US à 1197,30 $ US l'once à New York.

Le secteur des métaux et minerais diversifiés est celui qui a connu la croissance la plus importante, avec un gain de 3,4 pour cent. Le prix du cuivre a gagné 6 cents US à 2,65 $ US la livre à New York.

Le groupe des biens de consommation de base a aussi progressé, de 1,2 pour cent.