NOUVELLES
24/02/2015 03:07 EST | Actualisé 26/04/2015 05:12 EDT

Le présumé principal responsable de la déforestation au Brésil est arrêté

RIO DE JANEIRO - Le Brésil a arrêté un homme responsable d'un réseau considéré comme le plus important élément de déforestation de l'Amazonie, a indiqué l'agence brésilienne de protection de l'environnement.

L'Institut brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables a affirmé qu'Ezequiel Antonio Castanha, qui avait été arrêté samedi dans l'État de Para, avait orchestré un réseau saisissant illégalement des terres fédérales, les coupant à blanc et les vendant à des éleveurs de bétail.

L'agence attribue à ce réseau 20 pour cent de la déforestation dans l'Amazonie brésilienne ces dernières années, bien que le communiqué transmis lundi ne fournisse pas une évaluation de la superficie de la dévastation.

Le directeur de la protection environnementale à l'agence, Luciano Evaristo, dit espérer que l'arrestation d'Ezequiel Antonio Castanha puisse «contribuer significativement à contrôler la déforestation dans la région».

L'homme d'affaires fera face à des accusations de déforestation illégale et de blanchiment d'argent, entre autres, et risque jusqu'à 46 ans de prison s'il est reconnu coupable, indique le communiqué.

Les autorités ont affirmé à la fin de l'année dernière que 4848 kilomètres carrés de forêt tropicale avaient été détruites entre août 2013 et juillet 2014. Il s'agit d'une superficie quelque peu supérieure à celle de l'État américain du Rhode Island.

En plus de compter pour environ le tiers de la biodiversité de la planète, l'Amazonie est considérée comme l'une plus importantes défenses naturelles au monde contre le réchauffement climatique en raison de sa capacité d'absorption de quantités immenses de dioxyde de carbone.