NOUVELLES
20/02/2015 08:10 EST

Ukraine: les rebelles poursuivraient leurs attaques malgré le cessez-le-feu

ASSOCIATED PRESS
Ukrainian military convoy stop on the road between the towns of Dabeltseve and Artemivsk, Ukraine, Saturday, Feb. 14, 2015. The fighting between Russia-backed separatists and Ukrainian government forces has continued despite the agreement reached by leaders of Russia, Ukraine, Germany and France in the Belarusian capital of Minsk on Thursday. Much of the fighting had taken place near Debaltseve, a key transport hub that has been hotly contested in recent days. The leaders agreed to implement a cease-fire, set to take effect on Sunday, at one minute after midnight. (AP Photo/Petr David Josek)

KIEV, Ukraine - Les séparatistes prorusses ont bombardé les forces ukrainiennes une cinquantaine de fois au cours des dernières heures, en dépit du cessez-le-feu entré en vigueur dimanche, a affirmé vendredi un porte-parole militaire ukrainien.

Ces violences surviennent au lendemain de la chute du noeud ferroviaire stratégique de Debaltseve aux mains des insurgés.

Certains se demandent maintenant si une trêve qui devait rétablir la paix dans l'est de l'Ukraine n'a pas plutôt permis aux rebelles de redoubler d'efforts pour s'emparer de plus grands territoires.

Le village de Kurakhovo, à l'ouest du fief rebelle de Donetsk, a été touché par des roquettes Grad et celui de Berdyansk, près de la ville portuaire stratégique de Marioupol, par des tirs d'artillerie et de mortier pendant la nuit, a dit vendredi le lieutenant-colonel Anatoli Stelmakh.

Il a accusé la Russie d'envoyer d'autre matériel militaire en Ukraine, dont 10 chars qui seraient arrivés à Novoazovsk, près de Marioupol.

Les rebelles semblent déterminés à capturer Marioupol, une ville contrôlée par le gouvernement sur les rives de la mer d'Azov.

Marioupol se trouve entre la Russie et la péninsule de Crimée, que Moscou a annexée en mars. La prise de Marioupol permettrait aux rebelles de créer un lien terrestre direct entre la Crimée et la Russie.

Le conflit dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 5600 morts et chassé plus d'un million de personnes de chez elles depuis avril.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • ASSOCIATED PRESS
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • OLEKSANDR RATUSHNIAK via Getty Images
  • ANDREY BORODULIN via Getty Images
  • PETRO ZADOROZHNYY via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • Brendan Hoffman via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images
  • Pierre Crom via Getty Images