NOUVELLES
19/02/2015 07:56 EST

Québec réinvestit dans l'achat de radars photo avant l'aide aux victimes (VIDÉO)

Radio-Canada a appris que Québec utilise les surplus provenant des revenus de ses radars photo pour acheter 37 nouveaux appareils. Une décision qui déçoit les associations de victimes de la route au Québec.

Un texte de Julie Marceau

Depuis 2009, les radars photo au Québec ont enregistré des revenus de plus de 68 millions de dollars dont plus de 28 millions en surplus, selon le dernier bilan du ministère des Transports.

« On trouve ça invraisemblable et un peu indécent », explique Guy Lemieux, le directeur général du Regroupement des associations de personnes traumatisées craniocérébrales du Québec.

Pour voir le tableau sur votre appareil mobile, cliquez ici.

« Je suis déçu, les accidentés de la route c'est des gens qui ont un manque cognitif à vie et qui ont besoin de services réels, d'accompagnement et de transport, ce qu'ils n'ont pas présentement », soutient pour sa part le directeur général du Centre d'aide pour les personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides (RCPHL), Michel Lajeunesse.

L'article 12 de la Loi sur le ministère des Transports prévoit que le Fonds de la sécurité routière soit « affecté exclusivement au financement de mesures ou de programmes de sécurité routière et d'aide aux victimes de la route ».

« On nous a promenés d'un fonctionnaire à l'autre, d'un ministère à l'autre. Là, ils nous arrivent finalement avec des chiffres? »

— Pierre Mitchell, dg de l'Association québécoise des traumatisés crâniens de Montréal-Laval

« Quand est-ce que ça va finir par arriver vraiment à nous? », déplore le directeur général de l'Association québécoise des traumatisés crâniens Montréal-Laval (AQTC), Pierre Mitchell.

Les surplus utilisés pour l'achat d'équipement

« La totalité des surplus est réaffectée à l'achat d'équipements liés au développement des radars photo en 2015 », confirme la porte-parole au ministère des Transports, Sarah Bensadoun.

« En ce qui concerne le programme d'aide aux victimes de la route, c'est un programme qui est en cours d'élaboration au ministère, donc je ne peux pas vous confirmer de date à laquelle ce sera mis en place », dit Mme Bensadoun.

Le projet de radars photo découle des recommandations de la Table québécoise de la sécurité routière en 2007. Le ministère rappelle que le projet a porté fruit. La vitesse a grandement diminué dans les zones où les appareils sont installés.

« On parle de 20 % d'amélioration du bilan routier : il y a moins de blessés, moins de décès, moins d'accidents. Au final, il y a moins de victimes », explique-t-elle.

Pierre Mitchell se dit toutefois sceptique quant à ces résultats : « Les gens ralentissent plus pour ne pas avoir de "tickets", mais rien ne prouve que la vitesse n'a pas repris dans les endroits où il n'y a pas de radars photo ».

Pour voir le graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

17 nouveaux radars photo pour 4 villes

Laval, Longueuil, Québec et Gatineau se partageront 17 des 37 nouveaux appareils dans le cadre du projet de coopération avec les villes, dont Montréal fait partie. Les autres radars photo seront placés sur le réseau du ministère des Transports. Les radars « mobiles » seront installés ce printemps et les « fixes » cet été.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Top 10 des autos les plus fiables de 300 000 km Voyez les images